mai 14, 2014

Finaliste du « Pet Plan Vet of the year », notre vétérinaire, Tony Barnes, qui exerce à la Manor Veterinary Clinic à Folkestone, est un expert en soins animaliers. Nous lui avons demandé quelques conseils pour voyager en toute sérénité avec votre félin préféré.

 vets a

Avant le départ, voici les détails à ne pas négliger :

Au cas où

Lorsque vous choisissez la cage de transport de votre chat, assurez-vous que sa taille est suffisante pour qu'il puisse se lever, se retourner et regarder dehors facilement. Les cages en plastique ou en fibre de verre sont toujours un bon choix pour les longs trajets : elles évitent les courants d'air, sont faciles à nettoyer et durent plusieurs années.

Pour éponger les petits accidents, tapissez le fond de la cage d'un support absorbant, comme du papier journal, puis d'un revêtement pour niche ou d'un tapis d'apprentissage. Enfin, recouvrez le tout d'une couverture ou d'un vieux vêtement à vous afin que votre chat se sente comme chez lui (vous pouvez également y déposer son jouet préféré). Laissez votre petit compagnon s'habituer à sa cage : préparez-la puis laissez-la dans la maison quelques jours avant de partir. Vous pouvez également tenter d'y nourrir votre chat une fois ou deux et faire de courts trajets en guise d'entraînement.

En voiture

À moins que votre véhicule ne soit climatisé, un chat peut avoir trop chaud dans le coffre d'une voiture à hayon ou d'un break. Placez plutôt sa cage de transport sur le plancher ou attachez-la bien sur le siège arrière.

Ne laissez jamais votre chat sortir de sa cage lors du trajet, même s'il semble anxieux : vous ne voudriez tout de même pas qu'il s'échappe ! Le bruit et le mouvement du véhicule finiront par apaiser votre matou, qui pourrait même s'endormir avec un peu de chance. Si votre chat est particulièrement nerveux en voiture, votre vétérinaire pourra vous prescrire un sédatif à lui administrer avant le départ afin de le déstresser. Pensez à poser une petite écuelle d'eau fraîche dans sa cage de transport et à emmener une bouteille afin de la remplir si nécessaire.

Pour le mal des transports

Si votre matou souffre du mal des transports, évitez de le nourrir dans les 8 heures précédant le départ. Pensez également à bien lui faire prendre l'air et à lui donner beaucoup d'eau. Enfin, une petite pause pendant le trajet sera salutaire, pour le mal des transports comme pour les coups de chaud. Si vous vous contentez d'une courte pause sur la route et prévoyez de laisser votre chat dans la voiture, stationnez-vous à l'ombre et laissez une fenêtre entrouverte. Vous pouvez alors laisser votre chat en liberté dans la voiture, mais assurez-vous que les fenêtres ne sont que légèrement entrouvertes et que votre chat ne peut pas s'échapper. Il est préférable d'utiliser un harnais et une laisse par mesure de précaution.

À l'arrivée

Dès que vous arrivez à destination, vérifiez que toutes les fenêtres et les portes sont fermées avant de laisser votre chat sortir de sa cage de transport. Par ailleurs, faites-lui découvrir une seule pièce à la fois afin qu'il ait le temps de s'habituer à ce nouvel environnement. Installez un bac à litière et, après avoir accordé toute l'attention qu'il mérite à votre petit compagnon, servez-lui un bon repas et préparez un endroit confortable où dormir. Il surmontera rapidement sa peur de l'inconnu.

Lors d'un séjour de courte durée, il est préférable de ne pas faire sortir votre chat du tout. Lorsque vous vous absentez, enfermez votre chat dans une pièce en veillant à ce qu'il y ait au moins deux portes de séparation avec l'extérieur, et assurez-vous qu'il est à son aise, avec de l'eau et son bac à litière, afin de le retrouver dans de bonnes dispositions à votre retour. Lorsque vous rentrez, pensez à fermer la porte extérieure avant d'ouvrir la porte de la pièce où se trouve votre minet afin qu'il ne s'échappe pas. De même, veillez à ne laisser aucune fenêtre ouverte.

Si votre chat a l'habitude d'être promené en laisse, vous pouvez l'emmener dans le jardin, mais assurez-vous qu'il n'y a aucun chien dans les parages ! Pour un séjour d'un mois ou plus, vous pourrez envisager de le laisser aller dehors, en toute liberté. Pour ce faire, évitez de le nourrir 24 heures avant de le sortir, puis promenez-le en laisse, faites tinter sa gamelle et faites le rentrer. Répétez cette opération plusieurs jours avant de lui enlever sa laisse.

Avec un peu d'anticipation et d'organisation, vous pourrez passer de bonnes vacances avec votre chat, dans la joie et la bonne humeur.

Bonnes vacances à tous !

Vous aimerez aussi

Retour au Blog