Panoramas des Surrey Hills

Post image

Ça y est, la voiture est chargée et vous avez vos billets Eurotunnel Le Shuttle dans la poche… À vous Big Ben, le Tower Bridge et la cathédrale Saint-Paul. Londres est incontournable et on y revient volontiers mais saviez-vous qu’à seulement 1h20 de la capitale britannique se trouve une superbe région, classée réserve naturelle à la beauté exceptionnelle ? Découvrez vite les Surrey Hills ! Des collines verdoyantes, des panoramas à couper le souffle, des activités pour les jeunes et les moins jeunes et… un vignoble ! Vous l’aurez compris, je vous recommande vivement de visiter la région si vous êtes de passage à Londres. Vous pourrez me remercier plus tard. Autre panorama, autre colline à Leith Hill. Les Surrey Hills en 5 étapes indispensables Il y a tellement à voir dans cette partie du Surrey que je vous conseille d’y revenir plusieurs fois pour pouvoir tout explorer. Mais, j’ai compilé une liste de cinq visites essentielles pour découvrir la région. Prévoyez d’y passer plusieurs jours pour profiter au maximum de tout ce que les Surrey Hills ont à offrir. Et, si vous n’avez pas le temps de tout faire, planifiez une autre escapade cet hiver ou au printemps prochain… Devil’s Punch Bowl C’est le nom qui m’a attirée… Le panorama qui s’offre à vous du haut de cette colline est incroyable. Des couleurs invraisemblables, on passe du vert au violet puis du violet au doré. Une légende est d’ailleurs attachée à ce lieu grandiose… D’après elle, le diable aurait ramassé une grande quantité de terre à cet endroit pour la jeter à Thor, le Dieu du Tonnerre. Le Devil’s Punch Bowl serait le vestige de cette bataille ! Leith Hill Tower Montez les 74 marches qui mènent à la Tour de Leith Hill : vous êtes ici au deuxième point le plus haut du Sud de l’Angleterre. Par journée claire, vous pourrez apercevoir à l’horizon la grande roue de Londres, le « London Eye », et l’arche du stade de Wembley. Un télescope est également disponible. Pour la petite histoire, la tour fut construite au 18ème siècle dans le but de faire de Leith Hill Place un endroit duquel chacun pourrait admirer la gloire de la campagne anglaise. À votre tour, donc ! La Tour de Leith Hill au sommet de la colline. Box Hill C’est probablement la colline la plus célèbre des Surrey Hills. Box Hill offre non seulement des paysages phénoménaux, mais elle est aussi idéale pour démarrer une randonnée (à pied ou à vélo). Un parcours pour enfants d’un peu plus de trois kilomètres existe également, parfait pour s’adonner à la découverte des bois aux alentours. Vous pourrez aussi visiter le Fort de Box Hill, construit à la fin du 19ème siècle pour stocker l’artillerie et les munitions utilisées dans le cadre du programme de défense de Londres. Je le trouve assez lugubre mais cela ajoutera un peu de piment à votre aventure ! Non loin de Box Hill, venez goûter au vin produit localement. Le domaine viticole de Denbies, l’un des plus importants du Royaume-Uni, vous attend. Si vous êtes plutôt amateurs de bière, pas de problème, vous trouverez votre bonheur à la brasserie des Surrey Hills, également à Denbies. La réserve naturelle de Thursley La réserve naturelle de Thursley, avec ses 325 hectares de landes, de tourbières, de pins et de feuillus, renferme de nombreux trésors naturels. Plus de vingt espèces de libellules et autres insectes volants se cachent aux abords des étangs et fossés de la réserve. Un nombre impressionnant d’oiseaux y a également élu domicile. Parcourez la réserve sur la passerelle en bois de 1,3 kilomètres qui entoure le domaine. Plusieurs plateformes surélevées vous permettront d’admirer les parties de la réserve recouvertes d’eau. Et ouvrez l’œil, peut-être serez-vous le premier à voir la statue d’une libellule géante. Petit indice, elle se trouve sur un ancien pylône électrique. Le village miniature dans les bois C’est à Ridlands Grove que vous le trouverez… Enfin si vous êtes attentifs ! Ce village regroupe les maisons des animaux de la forêt : la salle des fêtes de Monsieur Le Hérisson, le bureau de poste de Pierre Lapin, la villa de Monsieur Renard et bien d’autres encore. Je vous conseille de le visiter tôt le matin ou au coucher du soleil, c’est à ce moment-là que vous aurez le plus de chance d’apercevoir ses habitants. Ce sont les bénévoles du National Trust qui sont à l’origine du village miniature. Mais chut, ne le dites pas aux enfants ! Et puis tout le reste L’église romantique Sainte-Marthe près de Guildford dans les Surrey Hills. Comme je l’évoquais plus haut, il ne s’agit ici que d’une infime partie de ce que les Surrey Hills ont à offrir. S’il vous reste du temps, visitez Guildford et son château perché, l’église romantique Sainte-Marthe ou encore Dorking. Plus une minute à perdre, réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix et des merveilles des Surrey Hills.

Le parc naturel des South Downs

Post image

Situé dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, le parc national des South Downs a gagné son appellation de parc national il y a à peine huit ans, après plus de soixante ans d’attente ! Ce parc national, entre Londres et la Côte sud, est d’une beauté saisissante : vallons et collines, villages pittoresques et falaises de craie blanche… Pas étonnant qu’on l’ait surnommé « les poumons du Sud-Ouest de l’Angleterre » ! Si, comme moi, vous aimez les vacances nature et sportives, vous allez être comblé. J’ai fait une petite liste des choses à voir et à faire dans le parc des South Downs. Que vous soyez en quête de sensations fortes ou de relaxation, avec des enfants ou non, vous trouverez forcément votre bonheur. « Let’s go* ! » *Allons-y ! 1. Pour les archéologues en herbe : Chanctonbury Ring à Washington Site préhistorique datant de l’âge du Fer, on est loin de s’imaginer en arrivant à Chanctonbury Ring que les hêtres plantés de manière concentrique au somment de colline ont une signification historique. Et pourtant, ces arbres ont été plantés sur une colline fortifiée* à la Préhistoire, colline qui fut ensuite utilisée par les Romains comme lieu de culte. Peu le savent… D’après la légende, si vous courez autour des arbres dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, le diable apparaîtra et vous offrira un bol de soupe en échange de votre âme. Téléchargez les itinéraires de balades autour de Chanctonbury Ring. *Une colline fortifiée est une fortification ou un rempart construit en déplaçant de larges quantités de terre. 2. Pour les amateurs de sensations fortes : une visite de Beachy Head Beachy Head et son phare à rayures. Le parc des South Downs est bordé de falaises abruptes d’un blanc immaculé. Beachy Head fait partie de celles que j’affectionne tout particulièrement pour trois raisons : Son phare à rayures rouges et blanches me rappelle les dessins animés de mon enfance, C’est ici qu’a été filmée une partie de la Coupe du Monde de Quidditch dans le film Harry Potter et la Coupe de Feu (je reste un grand fan des livres), Par beau temps, la vue y est tout simplement magique. Quand la mer est agitée et que les vagues s’écrasent sous vos yeux, vous sentirez un mélange d’adrénaline et d’ébahissement monter en vous. 3. Pour les sportifs avertis (ou non) : le South Downs Way à pied ou à vélo Le parc des South Downs est l’endroit rêvé des cyclistes ; en herbe ou avertis ! Le South Downs Way parcourt toute la longueur du parc national, de Winchester à Eastbourne, soit 140 kilomètres. Certains le font à pied et s’arrêtent en chemin à la découverte des secrets du parc. D’autres le font à vélo, explorant les mêmes endroits ou voyageant à plus vive allure. C’est un itinéraire que je vous recommande car il vous fera découvrir les South Downs d’Est en Ouest (ou vice-versa). Vous traverserez les villages de Lewes et Petersfield et longerez la rivière Adur. Vous pourrez vous arrêter à l’Amberley Working Museum, un musée en plein air qui montre l’impact de la science et de la technologie sur la vie des gens. D’anciens véhicules et autres artéfacts ancestraux y sont préservés. Ensuite, allez admirer le panorama du haut de la colline de Ditchling Beacon. Je vous conseille un petit crochet par la superbe ville de Winchester et par Arundel, dont je vous ai parlé il y a peu. 4. Pour les épicuriens : le vignoble de Breaky Bottom à Lewes Encore un paysage magnifique : les collines ensoleillées des Downs que vous pourrez explorer comme bon vous semble. Saviez-vous que les sols de craie sont particulièrement propices à la production de vins pétillants ? Les sols de Champagne en France sont crayeux et c’est cette particularité géologique qui permet d’obtenir les breuvages raffinés, emblématiques de la région. Lewes, dans le Sussex, est à environ 600 kilomètres de la région Champagne mais ses sols crayeux donnent chaque année un vin blanc pétillant réputé, produit par les vignerons de Breaky Bottom, considéré comme l’un des meilleurs du Sud de l’Angleterre. Vous pourrez aussi y déguster des vins blancs. Attention toutefois, appelez avant de vous y arrêter puisqu’il s’agit d’un vrai vignoble professionnel, non pas d’une attraction touristique. 5. Pour les enfants et amoureux de la nature : La réserve du Wildfowl & Wetlands Trust à Arundel En vous arrêtant dans cette réserve naturelle du Wildfowl & Wetlands Trust, vous ferez de nombreux heureux ; petits comme grands. Plus de dix hectares de nature protégée à explorer, des centaines d’oiseaux à nourrir et une zone découverte (« Pond Explorer ») où les jeunes visiteurs pourront essayer de trouver de minuscules créatures aquatiques pour les observer et en tirer des conclusions farfelues. Les enfants adoreront les safaris en bateau à travers les roseaux, durant lesquels ils apercevront peut-être des serpents, des campagnols espiègles ou des oiseaux migrateurs. Une belle aventure en perspective ! Réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix ; à partir du terminal de Folkestone, comptez seulement deux heures jusqu’à Eastbourne, là où le parc des South Downs commence.

Séjour à Richmond

Post image

Richmond-upon-Thames, plus connu sous le nom de Richmond, fait partie de ses endroits de la grande périphérie de Londres où l’on aime se réfugier pour une balade au bord de la Tamise, une visite de Kew Gardens ou une séance de shopping loin du brouhaha de la capitale. À seulement 1h40 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, vous pourrez même envisager d’y rester quelques jours et faire un saut à Londres en prenant le métro qui vous mènera en plein centre. Richmond, le riche faubourg de Londres Ce qui frappe à Richmond c’est d’abord la propreté de ses rues, puis l’état impeccable de ses maisons et autres établissements ainsi que la verdure présente à chaque coin de rue. Pas étonnant, cependant, puisque la moitié de la superficie de Richmond est composée de parcs. C’est comme un petit bout de campagne en pleine ville ! Richmond est également considéré comme la banlieue riche de Londres. Le prix des maisons y est élevé et continue de flamber d’année en année. L’année dernière nous avons loué un bateau et avons découvert des propriétés inouïes au bord de la Tamise… Des lieux totalement hors budget mais qui font rêver. Mon top 5 des choses à faire et à découvrir à Richmond Prévoyez une petite croisière sur la Tamise. La balade en bateau sur la Tamise, « oh so British ! »* ; ou celle que je viens de réserver : une balade en kayak avec arrêt dans un pub pour reprendre des forces. Vous pouvez également louer un « Stand up paddle board », cette planche de surf sur laquelle vous vous tenez debout, une rame à la main pour vous déplacer. J’ai réservé chez Back of Beyond Adventures, ils proposent plusieurs formules sympas pour débutants ou initiés. *tellement britannique Partie de cache-cache avec les biches à Richmond Park. La tournée des parcs. Je vous le disais plus haut, Richmond est composé en majeure partie de parcs. Le Richmond Park, le plus grand des parcs royaux, fut créé par Charles Ier qui y organisait ses parties de chasse au 17ème siècle. Vous pourrez aussi profiter de l’une des meilleures vues de Londres du haut de King’s Henry Mound. Bushy Park est un peu moins grand, mais tout aussi chargé d’Histoire. On y a retrouvé des traces prouvant l’existence des lieux à l’âge du Bronze et le parc se trouve également à quelques pas du palais d’Hampton Court, résidence du roi Henri VIII au 16ème siècle. Kew Gardens et Hampton Park sont également à Richmond… Je vous en parle plus en détail ci-dessous. L’emblématique serre tropicale de Kew Gardens. La visite de Kew Gardens. Incontournable si vous venez à Londres, ou près de Londres, ce parc détient le record d’espèces botaniques dans le monde. Promenez-vous dans les hauteurs de Kew grâce à la passerelle panoramique qui côtoie la cime des arbres ; visitez la serre aux palmiers qui recrée les conditions climatiques de la forêt tropicale. Vous y verrez, entre-autres, des cacaotiers, des arbres à café et des cannes à sucre. Cette serre est sublime. Mais ma serre préférée reste la serre de la Princesse de Galles avec orchidées, plantes carnivores, cacti, … Pour les enfants, la « ruche », gigantesque structure futuriste, est une expérience sensorielle à la découverte de la vie des abeilles. Le majestueux château d’Hampton Court. Un passage par un château « hanté » à Hampton Court. C’est l’un des lieux mythiques de la royauté britannique. Henry VIII y avait élu domicile et il paraît que le fantôme de Catherine Howard, sa femme décapitée, hante parfois les couloirs. En ce qui me concerne, je ne l’ai jamais vu ! Mais ce n’est pas tout, des tas d’activités attendent petits et grands au palais, dont un majestueux labyrinthe. Si vous êtes passionné par les manoirs, une autre bâtisse ancestrale vous attend : la « Ham House » qui date du 17ème et est surnommée le mini Hampton Court. Cette demeure possède aussi un magnifique jardin. Enfin, un musée plutôt insolite que nous avons vraiment aimé : le Musée Musical. Il s’agit d’un musée qui abrite des instruments qui jouent seuls ! Oui vous avez bien lu… Ils n’ont pas besoin d’un musicien mais peuvent être joués à distance ou grâce à de curieux mécanismes. Le musée est à Brentwood, juste de l’autre côté de la Tamise lorsque vous quittez Richmond. Si vous venez en Angleterre pour voir des plantes et vous inspirer des parterres de fleurs dont les anglais seuls ont le secret, les pépinières de Petersham vous combleront. Un resto et un hôtel à Richmond-upon-Thames Au détour d’une petite allée en plein Richmond, vous pourriez passer à côté de l’excellent The Britannia sans vous en apercevoir… Et ce serait bien dommage ! L’intérieur de ce pub est un peu sombre, mais en hiver, c’est vraiment cosy. En été, vous pourrez profiter d’un déjeuner en terrasse. Bref, on s’y arrête pour son menu et sa cuisine plus que pour son architecture mais on en sort vraiment conquis. Quant au coucher, je vous recommande sans hésitation The Orange Tree. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce pub qui possède quelques chambres superbes et une belle carte pour le dîner. Bon à savoir Richmond est accessible très facilement en voiture, bien plus que Londres. N’hésitez donc pas à laisser votre voiture dans l’un des nombreux parkings de la ville pour vous rendre à Londres en bus ou en métro. Si vous logez à Londres, par contre, prenez voiture pour vous rendre à Kew (parking à £7 pour la journée) ou à Hampton Court (£1,60/heure), cela vous coûtera bien moins cher qu’un parking dans le centre de la capitale. Richmond-upon-Thames mérite une belle escapade cet automne. Réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Au détour de Guildford

Post image

Nouveau jour, nouvelle destination ; cette fois c’est dans le Surrey que je vous emmène, à Guildford. Située à 1h15 de Londres et à 1h45 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, la ville de Guildford est célèbre pour son superbe château médiéval et ses ruelles pavées flanquées de bâtisses centenaires. Je vous avoue que je n’avais aucune attente particulière lors de mon passage à Guildford. Les enfants et moi revenions de France après une visite familiale et, l’une de mes amies qui y habite nous a proposé de faire une halte dans sa ville… Et nous sommes repartis conquis. Guildford et son histoire royale En arrivant à Guildford, on ne peut être qu’étonné par sa taille. La ville est vaste et c’est en partie dû à son histoire. C’est Guillaume Le Conquérant qui fait construire le château originel de Guildford après sa victoire lors de la bataille d’Hastings en 1066. Le château devient l’une des résidences principales du roi et verra passer de nombreux monarques jusqu’au 14ème siècle. Grâce à sa situation idéale entre le grand port de Portsmouth et l’amirauté de Greenwich, en plein cœur de Londres, Guildford prend de l’ampleur au fil des siècles. Les voyageurs avaient d’ailleurs pour habitude de s’y arrêter pour reposer leurs chevaux et y passer la nuit. Deux auberges « d’étape » subsistent encore aujourd’hui : « The Angel » et « The Lion ». Mais, l’apparition du train à vapeur au 19ème siècle marque la fin des étapes à Guildford. La ville tombe alors en désuétude jusqu’au début du 20ème siècle, lorsque ses habitants tirent avantage de la proximité de Londres pour aller y travailler. Les salaires dans la capitale sont bien plus intéressants et cela permet aux habitants de redorer le blason de leur ville. Les points-forts d’une visite à Guildford Le château de Guildford et ses splendides jardins. Vous pouvez visiter l’intérieur du château (plutôt petit) et monter au sommet de la tour pour un panorama à 360 degrés. La visite du château coûte £3,20 pour les adultes et £1,60 pour les enfants. La visite des jardins est gratuite et nous avons pu emmener notre chien (en laisse et dans les jardins uniquement) Les ruelles pavées et la belle horloge sur le bâtiment « Guildhall ». Le centre commercial le Friary. En plein cœur de Guildford, vous y trouverez les boutiques les plus tendances. Si vous préférez vous promener dans les ruelles ancestrales de la ville, commencez votre périple dans la « High Street » (rue principale) et ne manquez pas le marché primeur tous les premiers mardis du mois pour rapporter des souvenirs venus tout droit du Surrey. Vue sur l’écluse et la maison de l’éclusier à Stoke Lock lors d’une balade à Guildford. « Stoke Park ». Ce parc public gigantesque situé en plein centre de Guildford comprend des bois, des aires de jeux, un parcours santé, un skate-park, un mini-golf et même une cascade d’eau. Si vous restez plusieurs jours avec des enfants, c’est l’endroit parfait se détendre après de longues heures de shopping ! Le parc à trampolines AirHop. Petits et grands vont adorer y passer l’après-midi. Sautez d’un trampoline à l’autre, plongez dans la fosse à mousse et frimez en démontrant vos prouesses de gymnaste. Fous-rires garantis ! Le Lido de Guildford, si le beau temps est de la partie. En Angleterre, les lidos des années 30, des piscines en plein-air au cœur des villes, reviennent à la mode. Tout le monde s’y retrouve pour faire de l’exercice ou simplement passer du temps ensemble. Il y a un snack pour se restaurer et des jardins pour bronzer, avec en prime vue sur le château : à ne pas manquer ! Si vous avez un peu plus de temps, visitez aussi : La gigantesque cathédrale de Guildford. La cathédrale de Guildford. Bâtiment contemporain dont la construction débuta en 1936 et fut consacré en 1961. Admirez sa superbe architecture, promenez-vous dans le jardin sensoriel dédié aux enfants et perdez-vous dans le labyrinthe. Le « RHS Wisely Garden ». À une vingtaine de minutes en voiture de Guildford, ce jardin vaut vraiment le détour. Que vous souhaitiez découvrir les vrais jardins à l’anglaise, trouver l’inspiration pour votre propre jardin ou participer à des ateliers d’horticulture, je vous recommande vivement d’y aller en famille. Les « Surrey Hills ». Ce parc national est une étape incontournable dans la région. Balades à pied ou à vélo, art et culture, découverte de la nature et même un vignoble vous y attendent ! Mes bonnes adresses à Guildford Nous sommes restés à l’hôtel Mandolay, situé en plein centre, à quelques centaines de mètres seulement de l’effervescence de la ville. Parfait pour un court séjour avec des enfants ou en couple. Propre et confortable… Bref le rêve ! Il existe de nombreux très bons restaurants à Guildford. Toutefois, si vous restez plusieurs jours, prévoyez une halte à West Clandon, à une dizaine de minutes de Guildford en voiture. Vous y trouverez le Onslow Arms, un « pub » dans la plus pure tradition anglaise. Vous y dégusterez de fabuleux plats dans un cadre feutré et intimiste. Possibilité de manger à l’extérieur dans un beau jardin emmuré. Pensez à réserver à l’avance. Alors, si vous souhaitez découvrir cette ville plutôt méconnue chez nous, réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Rye, merveille historique

Post image

J’ai toujours eu un penchant pour les petits villages aux maisons biscornues et aux ruelles pavées qui semblent avoir servi de décor aux contes de fées de mon enfance. Rye en est le parfait exemple. Situé sur une colline au cœur du Sussex de l’Est, ce village semble non seulement figé dans le temps depuis le Moyen-Âge, mais il se trouve également à quelques kilomètres de la sublime plage de Camber Sands, faisant de ce lieu un endroit on ne peut plus romantique. La petite histoire de Rye : entre monarchie et contrebandiers L’histoire de Rye remonte à la conquête normande du 11ème siècle. À l’époque, le village est entouré d’eau et une petite communauté de pêcheurs y réside. Aujourd’hui, la mer s’est retirée à environ trois kilomètres du village et les moutons ont remplacé les vagues d’autrefois. Lors de l’invasion normande, le Manoir de Rameslie, qui abrite alors ce village de pêcheurs, est promis à l’Abbaye de la Trinité de Fécamp. Le village grandit et devient un port commercial. Les Normands contrôlent le port et ses environs jusqu’en 1247, lorsque le roi Henri III d’Angleterre ré-annexe Rye à la couronne anglaise. C’est à partir de ce moment que les fortifications sont érigées, y compris le mur qui encercle la ville. Le château de Rye, aussi appelé Tour d’Ypres. Il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges médiévaux originaux qui raviront les passionnés d’Histoire : la Tour d’Ypres (ou château de Rye), la porte Landgate et un morceau du mur dans la rue Cinque Port. Les autres sections du mur qui apparaissent ici-et-là dans la ville ont été reconstruites au fil des siècles. Les fans d’aventures de pirates trouveront également leur bonheur à Rye ! À partir du 13ème siècle, des contrebandiers stockent leurs butins dans différents recoins de Rye grâce aux passages souterrains qui traversent la ville. Des tunnels que l’on dit même hantés ! À faire et à voir à Rye Perdez-vous dans les ruelles pavées de la ville à la découverte des courants architecturaux Tudor et Géorgien. Ces édifices chargés d’Histoire ont aujourd’hui été transformés en « pubs* », salons de thé et restaurants gastronomiques. De charmantes boutiques et des galeries d’art complètent le tableau. L’église de Sainte-Marie la Vierge à Rye. La montée des marches pour accéder à la tour de l’horloge de l'église Sainte-Marie La Vierge. L’horloge date de 1561 et les « Quarter boys » (garçons du quart d’heure), ajoutés en 1760, frappent la cloche de leurs marteaux tous les quarts d’heure. Du haut de la tour vous pourrez contempler les toits centenaires de la ville, la réserve naturelle du port de Rye et apercevoir à l’horizon les dunes de Camber Sands. Sachez toutefois que la tour est très étroite et déconseillée aux claustrophobes. Le château de Rye, appelé aussi « Tour d’Ypres ». Ce petit château contient de nombreux objets glanés au fil des siècles. Le plus ? La vue époustouflante sur l’océan du haut de la colline. La « Lamb House », demeure de l’écrivain américain Henry James. C’est le lieu incontournable pour retracer la vie de l’auteur et se rendre compte que Rye n’est pas qu’un repaire de pirates ! Le jardin est particulièrement joli. La plage et les dunes de Camber Sands. La plage de Camber Sands. Même si la plage n’est pas située exactement à Rye, je vous conseille vivement de faire les sept kilomètres qui vous en séparent en voiture. Des eaux limpides, un sable quasi blanc, des dunes majestueuses… Le paradis ! Il y a un parking à proximité, mais sachez qu’il se remplit vite en été. Il est recommandé d’arriver assez tôt. *Bars et brasseries typiquement anglais Réservez une chambre dans l’auberge « Mermaid Inn » « Mermaid Street », ruelle historique mythique. Impossible de venir à Rye sans visiter l’auberge « Mermaid Inn » ! Remontant au 12ème siècle, elle a été reconstruite dans le style d’époque en 1420. Les voûtes des caves sont d’origine et le reste de l’auberge semble s’être figé au 15ème siècle. Le cadre idyllique n’est pas le seul atout de cette auberge. Vous y dégusterez aussi une cuisine franco-britannique d’exception. Vous l’aurez donc compris, le « Mermaid Inn » est un vrai coup de cœur ! Dernier détail, la légende veut que des passages secrets subsistent dans certaines chambres. Les propriétaires m’ont d’ailleurs confié que certains touristes reviennent chaque année et louent une chambre différente à chaque fois… Rye plaira tant aux vacanciers en quête de plages de sable fin qu’aux historiens en herbe et autres amateurs de romans fantastiques ; réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Le château d’Arundel

Post image

Le Moyen-âge m’a toujours fascinée. Toute petite déjà, les contes de fées et leurs châteaux fantastiques me faisaient rêver ! Alors, quand j’ai découvert le château d’Arundel, situé à un peu plus de deux heures du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, je n’en ai pas cru mes yeux… Surplombant la rivière Arun (d’où le nom d’Arun-del!), ce château millénaire a traversé les âges et vu de nombreux artistes, monarques et aristocrates fouler ses salles et jardins. À votre tour de découvrir cet édifice majestueux et étonnamment bien conservé. Quelques détails historiques pour agrémenter votre visite Vue sur la motte castrale, dernier vestige du Moyen-Âge. Le château d’Arundel est construit sur une motte castrale (ou féodale), un type de fortifications souvent utilisé au Moyen-Âge constitué d’une tour de guet construite sur un monticule de terre et entourée de palissades en bois. La plupart des mottes féodales comprennent également des douves, sèches ou remplies d’eau. Celles d’Arundel sont sèches. La construction de la motte est amorcée en 1068, puis, au fil des siècles et des rois, le château prend de plus en plus d’ampleur. Mais les guerres incessantes endommagent l’édifice. En 1843, Henry, le 15ème Duc de Norfolk, entreprend de vastes travaux de restauration. Le projet se termine en 1900 et Arundel devient l’un des premiers châteaux de la sorte à être équipé d’électricité et de chauffage central. Le seul vestige moyenâgeux resté intouché aujourd’hui est la motte castrale. Petite anecdote : l’installation de l’électricité dans tout le château au début des années 1900 a coûté la modique somme de £36 000. La cheminée sculptée que vous admirerez dans le salon (The Drawing Room), elle, n’a coûté que £150. Tout est question de perspective ! Les points forts du château d’Arundel L’une des portes fortifiées qui mène au château d’Arundel. Voici mes recommandations pour une visite en famille réussie : La montée des 131 marches qui mènent à la tour de guet. Une fois en haut, vous aurez une vue imprenable sur le parc naturel des South Downs. N’oubliez pas vos appareils-photos ! Sachez également que l’accès à la tour ferme à 16h30, voire plus tôt en hiver. La chapelle du château et la salle du Baron (Baron’s Hall) pour leur quiétude et leur architecture. La salle du Baron est dédiée à la signature de la Magna Carta, l’un des points forts de l’Histoire d’Angleterre.* Les jardins. Vous pourrez y admirer des roses anglaises, mais aussi des lys africains et des fleurs sauvages tels que des coquelicots et des bleuets (mes préférées !), ou vous promener dans le verger et le potager biologique où fruits et légumes de saison poussent au fil des mois. Les joutes et tournois médiévaux. Vérifiez au préalable quels événements auront lieu lors de votre visite. Nous avons pu assister à une joute… un souvenir incroyable ! Des chevaliers en armure d’époque se sont affrontés sur leurs chevaux pour le bonheur des petits et des grands. Et bien entendu, les superbes salles du château, où mobilier et œuvres d’art signées Van Dyck, Gainsborough et Canaletto vous attendent. *La Magna Carta est la charte signée en 1215 entre le roi Jean sans Terre et les barons (grands propriétaires de terres). La charte limite les pouvoirs du roi et protège ceux des barons. La Magna Carta établit également des droits civiques plus importants pour le peuple, dont—entre-autre— les jugements par jury populaire. Ce document est considéré comme l’amorce du parlement national anglais actuel. Fontaine romantique dans les jardins du château. Quelques détails pratiques Si vous souhaitez rester dans la région, la maison d’hôtes (Bed & Breakfast) « Arden House », à seulement 500 mètres du château, est idéale pour un séjour familial. C’est là que nous sommes restés et tant le petit déjeuner que la déco et l’accueil chaleureux nous ont comblés. Un peu plus loin, à un kilomètre et demi du château, le Comfort Inn d’Arundel offre également de très bonnes prestations. Le château est ouvert du 30 mars au 28 octobre de 10h à 17h, sauf jours fériés. Le prix d’entrée dépend du type de visite. Un adulte paiera entre £15 et £22 ; les enfants £11. Rendez-vous ici pour plus d’infos. Et aux alentours… Une fois votre visite médiévale terminée, partez vers Bognor Regis ou Brighton pour profiter de la côte britannique et déguster de succulents plats de poissons. Si vous préférez vous aventurer au cœur de la nature, je vous conseille le parc naturel des South Downs. De ses collines verdoyantes à sa faune et sa flore luxuriantes, toute la famille y trouvera son compte. Ne manquez pas les événements qui se tiendront à Arundel cette saison et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Escapade à Bournemouth

Post image

On l’a déjà évoqué à maintes reprises, l’Angleterre est affublée de plages dignes de celles que l’on trouve sur les îles tropicales (les palmiers en moins !). Vastes et souvent couvertes de sable doré, assorties de grottes et de rochers majestueux, le bord de mer anglais vous réserve bien des surprises. En route vers Bournemouth dans le Dorset Lorsque vous débarquez au terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, prenez l’autoroute M20 en direction de Maidstone. Vous êtes à environ trois heures de vos vacances à Bournemouth et si vous souhaitez commencer votre découverte dès votre arrivée en Angleterre, quelques étapes vous attendent sur la route : 1. Leeds Castle et ses jardins sont à un jet de pierre de Maidstone. Ce château superbe avec douves, labyrinthe, dressage de rapaces et domaine incroyable comblera les amoureux d’histoire et de nature. 2. Farnborough et son show aérien, organisé tous les deux ans. Le show aérien de 2018 vient de se terminer mais je vous donne déjà rendez-vous en 2020 pour un spectacle aérien à couper le souffle. L’abbaye qui se trouve au cœur de Farnborough est aussi une étape à ne pas manquer, c’est ici que reposent Napoléon III et son épouse. 3. La ville médiévale de Winchester, sa cathédrale et les ruines bucoliques de son château de Wolvesey. Bournemouth, station balnéaire victorienne Si la ville de Bournemouth trouve son origine dans les textes du Moyen-âge, c’est au début du 19ème siècle qu’elle se développe et devient un lieu privilégié pour les touristes en quête d’air iodé ! En 1870, la ligne ferroviaire qui relie Londres à Bournemouth place la ville au top des destinations de vacances en Angleterre. C’est l’époque victorienne et aujourd’hui encore, tant l’architecture que le front de mer semblent avoir conservé les reflets de l’époque. Les points forts d’un séjour à Bournemouth Les « Harry Rocks », une merveille de la côte jurassique non loin de Bournemouth. Tout d’abord, je vous conseille de consacrer au moins deux ou trois jours à la découverte de cette ville balnéaire. Ce n’est pas tant pour ses musées et monuments mais plutôt pour ses promenades sur la jetée, son sable doré et sa position non loin de la côte jurassique. Il y a une multitude de choses à faire et à voir, mais pour vous faciliter la tâche, voici celles que vous ne devez absolument pas manquer… 1. Sa plage, bien-sûr ! La plage de Bournemouth a d’ailleurs été votée numéro 1 des plages en Grande-Bretagne en 2018 ; et aussi cinquième plage en Europe (après les plages de Sicile, Crète et Gran Canaria !). 2. L’Oceanarium, avec son tunnel où nagent requins, poissons-clowns (Nemo !), méduses, etc. Plus de 150 espèces d’animaux marins vous y attendent… Les enfants vont adorer ! 3. Une balade à vélo dans la ville, le long de la plage et autour de Bournemouth est à conseiller. Prenez vos vélos avec vous ou louez-les chez Kool Cycle Hire, prix raisonnables et bon service. Un bon « Fish & Chips », avec purée de petits pois et sauce tartare ! 4. Dégustez un bon vrai « Fish & Chips »*, les pieds dans l’eau. Vous êtes à la mer, il n’y aura pas de meilleur endroit pour découvrir ce plat typiquement britannique. Mes « Chippy »** préférés : Sunny’s Fish and Chips (469-471 Christchurch Road), Chez Fred... Tout simplement divins ! Ou encore à quelques pas de la jetée, le très coloré Harry Ramsden’s. Balade sur la jetée de Bournemouth au coucher du soleil. 5. Une balade au coucher du soleil sur la jetée de Bournemouth (Bournemouth Pier). Eh oui une autre plage britannique, une autre jetée… Au bout, des salles d’arcades : jeux vidéos, « air hockey », tout ce qu’il faut pour rire, manger et profiter de chaque minute de votre séjour ! 6. La tyrolienne ! Une vraie tyrolienne est installée au bout de la jetée. Elancez-vous à partir de la plateforme juchée à 25 mètres de hauteur et glissez sur 250 mètres au-dessus des flots… Jusqu’à la plage. Frissons garantis ! *poisson frit et frites arrosés de vinaigre et de sel (ça c’est l’original !) *le surnom donné aux magasins qui vendent des aliments frits — et plus particulièrement les « Fish & Chips » Et aux alentours de Bournemouth Vous êtes dans le Dorset. Et en Angleterre, c’est un peu la riviera ! N’hésitez pas à vous rendre à : Poole, plus calme et un peu plus huppée que Bournemouth, vous y trouverez un bon nombre de cafés et de restaurants avec vue sur mer. Enfourchez vos vélos pour découvrir les petites ruelles. Arrivée sur l’île de Brownsea. Brownsea Island, une île verte et sauvage à laquelle vous pouvez accéder via les ferrys partant du port de Poole. C’est là que les premiers scouts ont campé avec lord Baden-Powell (le fondateur du scoutisme). C’est aussi ici que résident les quelques écureuils roux restants, pratiquement en voie d’extinction partout ailleurs en Angleterre. Sandbanks, Swanage, Studland et les autres villages de pêcheurs restés quasi inchangés depuis l’époque victorienne. Quiétude et repos au programme. Quelques détails pratiques Comme je l’évoquais plus haut, je vous conseille de rester quelques jours sur place et de sillonnez dans la région à partir de Bournemouth. Je suis resté au Langtry Manor Hotel et c’est tout simplement fabuleux. Britannique à souhait, propre, petit déjeuner succulent et à seulement un peu plus d’un kilomètre et demi à pied de la jetée en plein centre. Quant aux restaurants, il y en a trop pour choisir ! J’ai beaucoup aimé le Urban Beach qui est un hôtel également. Sachez que l’ambiance le soir est plutôt réservée aux adultes ; musique lounge et cocktails au rendez-vous ! Visitez les plages dorées de Bournemouth cet été et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Botany Bay en famille

Post image

A moins de 40 km du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, Botany Bay vous attend pour des vacances reposantes en bord de mer. C’est ici que nous venons nous ressourcer dès que les beaux jours arrivent. Vacances en famille à Botany Bay L’Angleterre est de plus en plus favorisée par les vacanciers à la recherche de vacances originales à la plage. En effet, les plages magnifiques sont restées sauvages et les villages alentours semblent s’être figés durant la Belle Epoque ! Et Botany Bay en est un très bel exemple. Cette baie de Broadstairs est l’une des plus extraordinaires du Kent et du sud-est de l’Angleterre. Ses falaises de craie blanche, ses plages de sable doré et ses eaux limpides attirent de nombreux touristes durant les vacances de printemps et d’été. Vue d’en haut ! Les falaises de Botany Bay dans toute leur splendeur. Si vous voulez passer plusieurs jours ici, je vous conseille le Botany Bay Hotel. Très charmant, vous pouvez y séjourner ou vous y restaurer. Dégustez un bon « fish & chips »* avec vue sur mer. Les amateurs de golf pourront aussi parfaire leur « swing » sur le terrain aménagé derrière l’établissement. *plat de poisson (souvent du cabillaud) frit et frites Que faire à Botany Bay et dans les environs ? Profiter de la plage et découvrir les grottes Si vous aimez les sports nautiques, à vous le surf, le kayak, « le body board »… Et si vous préférez vous relaxer, placez une serviette sur le sable face au vent et respirez profondément l’air iodé, tout simplement. Botany Bay est aussi connue pour ses grottes, autrefois repaires de contrebandiers. Vous pouvez escalader les falaises pour découvrir les cachettes dans lesquelles les trafiquants cachaient leur butin. Avec un peu de chance, vous y trouverez peut-être de fabuleux trésors. Pensez à porter des chaussures de circonstance pour ne pas glisser sur la roche et respectez bien toutes les règles de sécurité usuelles. Bon à savoir : la plage est surveillée pour assurer une baignade sans danger aux enfants. A marée basse, partez à la recherche des grottes de contrebandiers. Se balader de Botany Bay à Margate Margate se situe à seulement 2 km de Botany Bay. Très facile d’accès, il vous suffira d’emprunter et de suivre le chemin côtier. Les paysages sont spectaculaires et tellement reposants : la mer s’étale à perte de vue et les falaises de craie découpées se dessinent en toile de fond. La palette de bleus qui s’offre à vous est étonnante : du bleu très clair au plus foncé en passant par toutes les gammes de turquoise… N’oubliez pas votre appareil-photo ! A Margate, je vous conseille une pause culturelle en visitant le musée d’art moderne « Turner Museum ». C’est l’un des musées d’art contemporain les plus réputés en Angleterre. Ou, si les enfants vous accompagnent, rendez-vous à « Dreamland », un parc d’attractions qui vous promet bien du plaisir. Emprunter le « Viking Coastal Trail » Pour les amateurs de vélo, le circuit « Viking Coastal Trail » est incontournable. Ce circuit de 51 km s’adresse à tous les amoureux de cyclotourisme, qu’ils soient confirmés ou amateurs. Il passe par les plus beaux villages de l’île de Thanet et devant de très jolis monuments : l’église de Saint-Nicolas, l’abbaye de Minster, et bien d’autres. Si vous préférez une petite boucle, un itinéraire alternatif de 14 km vous emmènera de Margate à Reculver en passant par Westgate-on-Sea et Birchington. Le départ du parcours est à la gare de Margate. Rejoindre et visiter Ramsgate Baladez-vous jusqu’à Ramsgate et profitez de ses bonnes adresses sur le port. Botany Bay se trouve à seulement 6 km de Ramsgate, une très jolie station balnéaire également appréciée par les touristes. Elle fait partie des villes les plus attrayantes du Kent et est considérée comme le verger de l’Angleterre. Vous pourrez y visiter une splendide église victorienne ou simplement y prendre un bon verre dans l’un des cafés du port. Admirez le phare : construit en 1843, il est toujours en activité aujourd’hui. Faites un tour au musée maritime ou encore au Stonelees Golf Centre. Si vous n’êtes pas adepte du golf, vous pourrez au moins admirer l’impressionnante épée anglo-saxonne qui fait la fierté de l’établissement. Partir en escapade à Stone Bay Vous mettrez environ 40 minutes à pied pour rejoindre Stone Bay en partant de Botany Bay. Longez la côte sur 3 km pour profiter des plages paisibles. Cette baie vaut le détour et fait d’ailleurs partie des 5 plus belles plages d’Angleterre. Les cabanes colorées, typiques de la côte sud de l’Angleterre, ajoutent au charme du paysage. Partez à la découverte des cabanes colorées très typiques de Stone Bay. Ici, les enfants pourront s’amuser à pêcher les petits poissons emprisonnés entre les rochers pendant que vous profiterez de la vue… Stone Bay fait souvent partie des coups de cœur des personnes qui découvrent le Kent. Profitez de vacances d’été à la mer dans le Kent en Angleterre et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

L’abbaye de St-Augustin

Post image

Vous connaissez certainement la cathédrale de Canterbury ? Et connaissez-vous l’abbaye de Saint-Augustin et l’église Saint-Martin ? Ces trois sites historiques sont des monuments à voir absolument. Si vous visitez le sud de l’Angleterre lors de vacances en famille cet été, prévoyez une étape prolongée dans le Kent. Vous ne serez pas déçus ! Canterbury, une ville pleine de trésors médiévaux Canterbury, la ville médiévale par excellence. Canterbury est une ville au sud de l’Angleterre pleine de charme et de joyaux architecturaux. Très visitée, cette ville universitaire est idéale pour une escapade en famille Outre-Manche si vous désirez explorer le sud de l’Angleterre. Tout ici respire l’Angleterre médiévale : la cathédrale —la plus vieille d’Angleterre— qui renferme le sanctuaire de l’archevêque Thomas Becket assassiné en 1170 ; les contes de Canterbury, une attraction fascinante qui dégage une ambiance on ne peut plus mystique ; mais aussi l’abbaye de Saint-Augustin et l’église Saint-Martin, édifices spectaculaires qui, avec la cathédrale, forment un site historique inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. De vrais bijoux ! Pourquoi visiter l’abbaye Saint-Augustin de Canterbury ? 1. Pour y découvrir une partie de l’Histoire d’Angleterre Ce monastère est le reflet des étapes marquantes de la chrétienté en Angleterre. L’abbaye est fondée par Saint-Augustin de Canterbury en 597 pour célébrer le succès de l’évangélisation de l’Angleterre du Sud. Elle devient bénédictine jusqu’en 1538, jusqu’à ce que le Roi Henri VIII décide de dissoudre toutes les abbayes du pays. L’église est démolie. Ce qui subsiste de l’abbaye devient alors un palais royal pour accueillir les rois lors de leurs déplacements. Aujourd’hui, il reste les ruines imposantes de l’église abbatiale principale datant de la période romane. A ne pas manquer : la grande porte du début du 14e siècle pour ses détails architecturaux, les vestiges des tombes saxonnes et l’église Saint-Pancras. L’abbaye de Saint-Augustin fait partie des trésors répertoriés par l’Unesco depuis 1988. 2. Pour son influence dans l’évolution des styles architecturaux Toujours en très bon état, la porte de l’abbaye Saint-Augustin date du 14ème siècle. Canterbury dans le Kent est le siège de l’église d’Angleterre (Church of England). Et à travers les siècles, les styles architecturaux s’y sont succédé, laissant des vestiges superbes. Vous y apercevrez le style romain classique ; les édifices faits de briques et de pierre du règne anglo-saxon et les styles roman et gothique qui apparaîtront sous l’impulsion de Saint-Augustin et des moines venus de Rome. Que visiter ? 1. La visite audio des ruines de l’abbaye de Saint-Augustin Visiter des ruines, c’est bien, mais savoir ce que ces ruines représentent, c’est encore mieux ! C’est pourquoi je vous conseille la visite des jardins et des ruines avec le guide audio qui est compris dans le prix d’entrée. Vous apprendrez l’histoire des lieux et pourrez aussi identifier les endroits que vous traversez : le mur de la nef de l’abbaye, la chapelle, la sculpture en pierre médiévale dans les ruines de la chapelle Sainte-Anne. A ne pas manquer : la tombe de Saint-Augustin. Prenez également le temps d’admirer les panoramas qui vous entourent, vous serez surpris par la sérénité des lieux. Les enfants peuvent courir en toute sécurité dans les allées mais ne peuvent pas monter sur les ruines, c’est interdit. Autour des ruines, des panneaux d’interprétation leur sont destinés. Vue sur la cathédrale de Canterbury depuis l’abbaye de Saint-Augustin. 2. La visite du musée de l’abbaye de Saint-Augustin Le musée est aussi compris dans le prix d’entrée. Une exposition retrace l’histoire de l’abbaye et de ses habitants. Vous admirerez des objets précieux découverts lors des fouilles. Il y a même un squelette et des costumes portés par des acteurs qui retracent l’arrivée de Saint-Augustin dans le Kent. Un plan original du site et une vidéo vous donneront un aperçu général des lieux de l’époque. 3. La nouvelle expérience en réalité augmentée Des « masques » de réalité augmentée sont disponibles pour vivre une expérience tout à fait incroyable ! J’ai testé pour la première fois cette technologie et je n’en revenais pas. On découvre l'abbaye telle qu'elle serait apparue au début des années 1500 ! Le masque permet de «marcher» à travers certaines parties du monastère au XVIe siècle et de découvrir le site comme si vous y étiez ! Vous assisterez aux rituels journaliers des moines et pourrez interagir avec des objets de la scène ! Cette expérience pour toute la famille est absolument époustouflante. A ne manquer sous aucun prétexte. 4. La visite de l’église Saint-Martin Prolongez la visite de l’abbaye par celle de l’église Saint-Martin ; elle se trouve à seulement 10 minutes à pied de là. C’est l’une des premières églises chrétiennes d’Angleterre. J’ai beaucoup aimé son architecture anglo-saxonne. Vous pourrez aussi voir des sépultures célèbres et découvrir la richesse de son histoire. Promenez-vous dans le cimetière et les jardins de l’église Saint-Martin. Ici, l’ambiance est vraiment mystérieuse, voire mystique. A l’intérieur, levez les yeux pour admirer les vitraux colorés. La vie de Saint-Augustin y est relatée. Ensuite, rendez-vous dans le cimetière pour profiter de la quiétude des lieux. Si vous regardez bien les sépultures, vous découvrirez les tombes de l’artiste Mary Tourtel ou encore du peintre Thomas Sidney Cooper. Sachez que l’abbaye de Saint-Augustin dans le Kent est ouverte tous les jours de mars à septembre, de 10h à 18h. Réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Visiter Winchester en été

Post image

Flâner à Winchester, tel était mon programme de la journée. Cette petite ville du Hampshire, située à environ 2h20 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, possède des atouts incontestables. Entre ses édifices du Moyen-Âge, ses ruelles commerçantes et ses collines environnantes, il est impossible de s’y ennuyer ! Winchester, ancienne capitale royale Charmante, c’est vraiment le mot. Winchester une l’une des villes les plus typiques d’Angleterre. Je vous conseille vivement sa visite par un jour ensoleillé d’été. Nichée au cœur de la vallée du Hampshire, elle a bien des atouts. Déjà au temps des Romains, elle était considérée comme une ville marchande stratégique car placée au centre de 6 routes importantes reliant le reste du pays. C’est au IXe siècle qu’elle devient capitale d’Angleterre, sous le règne d’Alfred le Grand couronné roi du Wessex. Ensuite, vint Guillaume-le-Conquérant qui mit Winchester à égalité avec Londres avant que celle-ci ne devienne définitivement capitale du pays au XIVe siècle. Ce qu’il ne faut pas manquer à Winchester… Vue sur la Cathédrale de Winchester, au crépuscule d’un soir d’été. 1. Visitez la Cathédrale de Winchester Voici l’un des monuments incontournables de la ville et la plus grande cathédrale médiévale d’Europe ! Sa construction est amorcée au XIe siècle et se termine au XVIe siècle. Bâtie en pierre de l’île de Wight, elle a une longueur de 169 mètres, ce qui en fait la cathédrale gothique la plus longue d’Europe. Je vous le disais, la cathédrale de Winchester est exceptionnelle en bien des points. Vous pouvez la visiter ainsi que sa crypte, ses trésors, sa bibliothèque « Morley Library » et ses jardins. A l’intérieur, vous découvrirez la tombe de Jane Austen notamment. Admirez les plafonds, le jubé en bois, le chœur médiéval, les vitraux à l’entrée… Tout est spectaculaire. Le prix d’entrée est raisonnable et vous aurez le choix entre la visite libre ou la visite guidée. A ne pas manquer ! 2. Admirez la table ronde du roi Arthur Admirez la table ronde du Roi Arthur et de ses chevaliers à Great Hall. Rendez-vous au musée « The Great Hall ». La grande salle est un vestige du château de Winchester détruit par les flammes en 1302. Ressentez l’atmosphère qui se dégage de ce lieu… C’est magique ! C’est là qu’est accrochée en hauteur une table ronde immense : 5 mètres de diamètre pour un poids d’une tonne ! Longtemps, elle fut considérée comme la célèbre table du roi Arthur certainement à cause de ses peintures représentant le roi Arthur et ses chevaliers disposés autour de la rose des Tudors. D’après les dernières recherches, elle aurait été construite pour le mariage d’une des filles d’Edward 1er en 1290 et peinte ensuite sous Henri VIII. 3. Promenez-vous au bord de l’eau Prenez le temps de longer la rivière Etchen, en bas de la rue commerçante. Elle vous mènera à un très beau moulin à eau : le Winchester City Mill. Il s’agit d’un musée qui abrite une foule d’informations intéressantes sur le moulin d’antan. La roue tourne toujours, par la force de l’eau et il moud toujours le blé le week-end. J’y ai d’ailleurs acheté de la très bonne farine ! Très intéressant pour les enfants, surtout s’ils peuvent apercevoir comme nous une loutre dans la rivière en allant sur la pointe de l’îlot à l’arrière du moulin. Ils s’en souviendront ! Longez la rivière vers le moulin, le Winchester City Mill. N’hésitez pas à monter sur la colline St Giles pour contempler la vue de la ville, d’en haut. Par temps dégagé, c’est magnifique. Si vous continuez la promenade le long de l’eau, levez aussi les yeux pour admirer les belles maisons environnantes. L’office du tourisme propose une balade pour partir sur les traces du poète romantique John Keats. Elle n’est pas très longue et vous fera découvrir de très jolis paysages. 4. Découvrez les ruines du Wolvesey Castle et le Winchester College Le Wolvesey Castle est l’ancien château de l’évêque normand de Winchester. Il a été détruit lors de la Guerre Civile au XVIIe siècle. Les ruines témoignent encore du passé prestigieux du château à la belle époque. En face, se trouve le Winchester College. Aussi réputé que les collèges d’Oxford et de Cambridge, elle est l’une des universités les plus prisées d’Angleterre. Le Winchester College se découvre au gré des visites qui y sont organisées régulièrement. Par contre, il faudra vous y prendre à l’avance si vous souhaitez entrer dans les jardins et les chapelles intérieures. Ça vaut le détour, croyez-moi ! 5. Faites du shopping et une pause détente Profitez de la superbe ville de Winchester pour visiter, flâner et vous balader au fil des rues En fin de journée, à vous de voir si vous voulez continuer la promenade. Vous croiserez de nombreuses familles à pied ou à vélo. Le Hampshire est idéal pour la randonnée. Vous croiserez encore de très beaux édifices sur votre chemin comme le St Cross Hospital par exemple. Ou alors, je vous conseille de pousser la porte des boutiques indépendantes, nombreuses dans le centre-ville pour acheter quelques souvenirs. Les cafés et restaurants sont aussi très nombreux dans la vieille ville et vous offriront bien des opportunités de vous poser tout en dégustant une bonne tasse de thé ou du délicieux « Winchester cheese » —le fromage local —sous un soleil d’été. Envie de visiter Winchester cet été ? Alors réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Une brasserie dans le Kent

Post image

Vous avez du mal à le croire et pourtant c’est vrai, l’Angleterre est bien réputée pour ses bières. Blondes ou brunes —en passant par les ambrées— laissez-vous tenter par les bières traditionnelles des brasseries britanniques et en particulier celles du Kent. Vous m’en direz des nouvelles. Les différents types de bières britanniques En Angleterre, les boissons à base de malt et de houblon sont bien ancrées dans la culture. Les bières artisanales sont nombreuses et souvent issues de la fermentation haute. Tout amateur de bière connaît la Porter, la Stout ou encore la Pale Ale. Ces bières amères et foncées sont exportées dans le monde entier à partir du 18e siècle déjà. Dans les pubs, la consommation des bières à fermentation haute est toujours supérieure aux bières à fermentation basse qui ont une robe plus foncée, bien que les bières blondes plus légères gagnent du terrain. Et si vous aimez la bière au fût, sachez que les Anglais aussi ! Déguster une bière en Angleterre Si en France les bières de 33 cl. sont légion, en Angleterre, on vous servira des pintes, c’est-à-dire des verres de bière dont le volume équivaut à 568 ml ! Autant dire qu’après une balade dans la région ou une visite des environs, ça désaltère bien ! La culture du houblon, une vraie tradition dans le Kent. En plus, la tradition exige que les Britanniques servent les verres plein à ras bord. Les bières seront généralement tièdes : entre 10 et 14 degrés Celsius. Les bières britanniques au fût ou à la pompe sont courantes dans les pubs et très bonnes même si elles sont toujours servies plutôt plates, c’est-à-dire avec peu de mousse. A savoir également : en Angleterre, il n’y a pas de service à table dans les pubs, il faut aller au bar pour commander. Attention, le taux d’alcoolémie est en vigueur également Outre-Manche et la consommation est proscrite avant 18 ans (et 16 ans si le jeune est accompagné d’une personne de plus de 18 ans). Les Brasseries et les vignobles du Kent Le Kent est la destination la plus proche quand on débarque du Tunnel sous la Manche, en prenant Eurotunnel Le Shuttle. Et ça tombe bien car si vous appréciez le vin, le cidre et les bières, le Kent est très connu pour ses vignes et ses caves haut-de-gamme ; ainsi que pour abriter la plus veille brasserie traditionnelle artisanale du Royaume. Les pubs sont des endroits conviviaux pour boire une bière en Grande-Bretagne La preuve, voici les bonnes adresses à visiter que j’avais listées lors de ma dernière expédition près de Canterburry : La Brasserie Shepherd Neame à Faversham : c’est elle la plus vieille brasserie de Grande-Bretagne. Elle produit des bières renommées comme la Master Brew, la Spitfire, la Bishops Finger, la Cinque… A déguster, je vous les conseille ! Le vignoble du Chapel Down Winery : ses millésimes remportent régulièrement des prix prestigieux, satisfaisant les palais des sommeliers et des amateurs de vin du monde entier. La cave à Tenterden se visite. Et puis pour l’anecdote, le vignoble de Chapel Down fournit non seulement les vins au « 10 Downing Street » (là où les Premiers Ministres britanniques élisent domicile lors de leurs mandats) mais il fut également l’un des fournisseurs attitrés du mariage royal de William et Kate en 2011 ! Les vignobles Biddenden : ils produisent une belle gamme de vins primés et du cidre. Le vignoble peut se découvrir avec un guide. Les vignobles de Hush Heath Winery : dégustations, visites guidées et balades dans les forêts et vergers. L’auberge à proximité est une bonne adresse pour manger un morceau après la visite. Gustbourne Vignoble à Appledore : ses vins sont très connus. Une visite avec des experts vous en dira plus sur les processus de fabrication. Sans oublier la dégustation à la fin. Le Copper Rivet Distillery à Chatham : cette distillerie produit des gins, de la vodka et des whiskies. Visiter la brasserie Shepherd Neame Si une visite de brasserie dans le Kent est incontournable, c’est bien celle de la Brasserie Shepherd Neame. Cette brasserie familiale est une brasserie nationale qui produit de la bière depuis 1698. Vous la trouverez à Faversham, sur la côte nord du Kent, une petite bourgade médiévale maritime très charmante. Optez pour la visite guidée de 1h30. Votre guide partagera avec vous sa passion et vous dira tout sur l’art de brasser. En plus, il vous dévoilera les coulisses et les secrets de la brasserie. Vous en saurez plus sur le processus de brassage et de fermentation. Vous humerez, toucherez et gouterez les matières premières qui font de leurs bières traditionnelles des produits si réputés : l’orge, le houblon, l’eau minérale issue du puits de la brasserie… A la fin, la visite des caves est impressionnante. Evidemment, vous ne partirez pas sans une dégustation des produits et un passage par le « Old Brewery Store » pour vos achats souvenirs. Un moment très instructif qui vous fera certainement changer d’avis sur les bières britanniques ! Programmez vos visites à l’avance et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Cornouailles

Post image

Les Cornouailles, une trouvaille … Située au sud-ouest de l’Angleterre, la région des Cornouailles est une terre de légendes celtiques. Un des plus beaux paysages vous attend, des villages de pêcheurs, des falaises incroyables presque étranges, des plages de surfeurs, vous serez enchanté par la beauté et la particularité de ces lieux magiques. En couple, en famille, vous allez adorer les promenades romantiques. Vous aurez envie d’y rester … Le légendaire Château de Tintagel. Pour visiter, apprécier et revenir la tête pleine de belles images … il vous faudra au moins quelques jours sur place ! Les Cornouailles sont une région où l’on a envie de rester, de profiter et même de s’en imprégner. Choisissez un billet Court-Séjour Eco et restez jusqu’à 5 jours sur place. Visitez le Château de Tintagel, le célèbre berceau du Roi Arthur. Situé au sommet de falaises sauvages, vous n’y accéderez qu’à pied. Une magnifique promenade vous attend. Vous pourrez aussi visiter les mines d’étain (Geevor tin mine) et les falaises reconnues site du patrimoine historique. Plus bas, les villages de pêcheurs vous accueillent pour un repos bien mérité dans un de leurs petits restaurants. St Ives, rentrez dans une œuvre d’art La station balnéaire de St Ives. Si vous aimez l’art et la culture, vous devez impérativement visiter St Ives et ses ruelles qui bordent le port, visitez son musée Tate St Ives, ses galeries de peintures et ses ateliers d’artistes. Cette ville côtière, commune du district de Penwith est située au nord de Penzance et à l'ouest de Camborne. C’est une station balnéaire réputée pour ses nombreux artistes parmi lesquels les potiers Bernard Leach ou le groupe Troïka dont on retrouve des œuvres dans le musée local, le Tate St Ives. Regardez les photos de notre page et réservez votre billet avec Eurotunnel Le Shuttle ! A vous St Ives et son paysage de rêve !   Les Cornouailles … quelque soit la sensation recherchée, on s’y retrouve tous La plage de Newquay, un paradis pour les surfeurs Si vous avez plutôt une âme de sportif optez pour la plage de Fistral à Newquay et en route pour les vagues ! Vous êtes venus en voiture avec Eurotunnel Le Shuttle, vous avez donc toute la facilité de prendre votre planche ou votre matériel de plongée pour explorer les épaves marines qui regorgent d’espèces marines. Et pour parfaire le climat insolite et les paysages d’un autre temps, visitez St Michael’s Mount, son château légendaire surplombe cette île. Et pour les familles et les amateurs de sensations fortes direction : Liskeard et la plus grande tyrolienne du Royaume Uni « Adrenalin Quarry ».   Comment y accéder ? D'où que vous veniez, rendez-vous à Calais. Prendre l'autoroute A16 pour rejoindre le terminal d'Eurotunnel le Shuttle (suivre systématiquement les indications : « Tunnel sous la Manche »). Prenez la sortie 42 et vous vous retrouvez face à l'enregistrement. Embarquez dans la navette Eurotunnel Le Shuttle et détendez-vous le temps de la traversée, seulement 35 minutes. Les Cornouailles sont à environ 7 heures en voiture du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone.

Au palais de Blenheim

Post image

Dans cet article, je vais vous donner une idée parfaite d’activité pour une journée ensoleillée d’été : la visite du château et des jardins de Blenheim. Véritable « must » en Angleterre, ce manoir anglais va vous émerveiller, j’en suis certaine ! Palais de Blenheim, classé au patrimoine mondial Il faut vous rendre à Woodstock, près d’Oxford pour visiter cette superbe résidence au cœur de la campagne anglaise. Ce palais fait partie des plus belles représentations du baroque britannique —en opposition au classicisme français— et est d’ailleurs inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Toute l’immensité du palais de Blenheim en un coup d’œil. Le palais de Blenheim a été rendu célèbre par le duc de Marlborough mais aussi par la naissance de Winston Churchill, petit-fils du septième duc de Marlborough. Véritable concentré d’histoire, ce manoir anglais est en effet le lieu de naissance de Winston Churchill en 1874 ! Et le manoir n’est pas une propriété de la famille royale mais bien une résidence privée. Le château a été conçu par l’architecte John Vanbrugh et est une bâtisse vraiment imposante. On peut le voir de loin ! Il fait plus de 100 mètres de long et vient se nicher dans un splendide parc arboré dans lequel il fait bon se promener. Cinq bonnes raisons de visiter Blenheim 1. Le palais de Blenheim est « so british* » Le palais de Blenheim est l’un des joyaux de l’architecture baroque britannique. Conçu comme l’exemple le plus abouti du style baroque anglais, il démontre toute l’exubérance et la démesure du style anglais et de son créateur en particulier, l’architecte Sir John Vanbrugh, qui avait déjà réalisé le château Howard. Impressionnant par sa grandeur, il l’est aussi pour ses salons d’apparat décorés avec style, ses pièces principales dans l’édifice central ainsi que pour ses deux ailes construites autour de la cour centrale. Je vous conseille de prendre les billets combinés visite du palais, du parc et des jardins pour ne rien manquer de la beauté du site ! Des visites des salles de réception sont organisées du lundi au dimanche tout au long de l’année. * « tellement anglais » 2. Un lieu d’histoire pour des vacances culturelles Le site de Woodstock est un cadeau d’Anne Stuart au Duc de Marlborough pour le récompenser de ses victoires dans la guerre de Succession d’Espagne face à la France. Plus d’un siècle plus tard, il voit naître Winston Churchill, l’un des plus grands personnages de l’histoire du Royaume-Uni. Le plafond du porche du palais de Blenheim. A l’intérieur du palais, ne manquez pas l’exposition permanente qui lui est consacrée : il vous faudra environ 30 minutes pour la visiter. Vous pourrez découvrir la chambre où il est né. Et si vous voulez voir où il est enterré, il faudra vous rendre dans le village voisin, à Bladon. Pour tout savoir sur le passé du palais, rendez-vous à l’étage pour une visite automatisée de 40 minutes qui retrace les 300 ans d’histoire du palais. Il y a aussi un cinéma intérieur qui présente une série de documentaires sur les lieux. Après cela, vous serez incollable sur le Palais de Blenheim ! 3. Détente et promenade dans le parc et les jardins Vous êtes ici dans la « Rolls-Royce » des jardins anglais ! Le parc de plus de 800 hectares a été conçu par Capability Brown au 18e siècle. Si vous êtes fans de la série « Downton Abbey », vous les reconnaitrez à coup sûr. Admirez les jardins dessinés avec brio, les bosquets élégamment taillés, les arbres remarquables, les plans d’eau et les sentiers sinueux qui parsèment le jardin et les panoramas autour du bassin de la Reine. Il y a même un lac traversé par des ponts qui rejoignent le palais… Et une cascade ! C’est incroyable. La grande cascade à découvrir dans le parc. L’été est certainement la plus belle saison pour s’y promener. Tout est verdoyant et les chants des oiseaux accompagnent chacun de nos pas dans ce parc romantique à souhait. Pas étonnant qu’il accueille régulièrement des équipes de cinéma pour le tournage de films tels que James Bond, Harry Potter et l’Ordre du Phénix, Les voyages de Gulliver… A savoir : le centre des visiteurs propose deux sentiers de 1 à 2 heures chacun pour découvrir le parc et les jardins : décors de films, l’influence de Capability Brown ou encore les endroits préférés de Churchill ? Mon choix s’est porté sur le cinéma mais tous sont attirants, je dois dire. 4. Des événements pour tous les goûts Les vacances d’été, en juillet et août, sont idéales pour venir au Palais de Blenheim en famille. Des activités y sont organisées pour le plaisir des petits et des grands. Mais ce n’est pas tout ! Si vous faites partie des plus chanceux, vous pourrez aussi profiter d’une soirée estivale au palais ou encore d’un concert pique-nique. Des journées vélo sont aussi proposées durant l’été, ainsi que des séances de cinéma en plein air... Bref, l’été est vraiment idéal si vous désirez découvrir Blenheim. 5. Oxford à proximité Vue sur les Collèges d’Oxford pour une étape près de Woodstock. Et pour prolonger votre séjour en Angleterre, je vous conseille un saut à Oxford. A 17 kilomètres seulement du palais de Blenheim, elle est une étape incontournable sur votre parcours : culture, architecture, site universitaire prestigieux… Vous pourrez aussi y faire du shopping et compléter vos souvenirs de voyage. Alors, tout cela vous a convaincu ? Faites le plein d’Histoire avec un grand « H » et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Les 5 raisons de visiter Bletchley Park

Post image

Le manoir victorien de Bletchley Park se trouve à un peu plus de 2h30 du terminal d’Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone. Et si je le mentionne, c’est parce que je viens de le visiter et que j’ai été vraiment abasourdi par le rôle que ce domaine ancestral a joué dans l’un des épisodes de l’Histoire les plus marquants du 20ème siècle. Un peu d’histoire Le manoir de Bletchley Park. Avez-vous vu le film « The Imitation Game » avec l’acteur britannique Benedict Cumberbatch ? C’est l’histoire d’Alan Turing, mathématicien génial, qui est recruté par les services secrets britanniques pour inventer une machine qui permettra de décrypter les codes secrets ennemis. Le savant développera les machines à décrypter ¬—baptisées Colossus et Bombe— à Bletchley Park. Ces machines sont les ancêtres de nos ordinateurs actuels ! Les machines de Turing ont aidé les services secrets à décrypter des messages codés contenant des plans de bataille et des cibles stratégiques provenant des armées allemandes et japonaises. 1. Block B – Le musée du décryptage C’est ici que vous voudrez commencer la visite. Le bureau dans lequel la victoire sur les Allemands s’est amorcée ! Une réplique de la machine à décrypter, « La bombe » — mise au point par Alan Turing — y était exposée auparavant (l’originale fut démantelée après la guerre pour empêcher qu’elle ne tombe entre de mauvaises mains) mais elle est maintenant visible au musée national de l’informatique. Rendez-vous dans la Hut 11a où l’histoire de « La bombe » vous est contée. 2. Le manoir de Bletchley Park Imprégnez-vous de l'ambiance des lieux : la plupart des bureaux et recoins du manoir sont restés exactement tels qu'ils étaient dans les années 40 ! | Crédit : © Bletchley Park Quand vous pénétrez dans le manoir, vous vous attendez quasi à rencontrer Winston Churchill. En effet, tout semble s’être arrêté dans le temps ! La bibliothèque, qui abritait les bureaux de la sûreté navale, est restée intacte. Les garages abritent encore des véhicules des années 30 et 40 et les bureaux semblent être prêts pour la visite imminente d’Alastair Denniston, le n°1 du renseignement britannique de l’époque. 3. Retour vers le passé (dans les « Huts 3 & 6 ») Encore plus incroyable que le manoir : les baraques classées « top secret » de Bletchley Park ! Aujourd’hui elles n’ont plus rien de secret mais en 40, personne n’avait idée de ce qu’il se tramait derrière les murs du domaine de Bletchley. Ici, vous serez projetés dans le temps : au 28 février 1941 exactement, jour où l’équipe de décrypteurs déchiffra un code ennemi décisif. 4. Testez vos talents de décrypteur ! La fameuse machine à déchiffrer baptisée Enigma | Crédit : © Bletchley Park Vous êtes ici dans la « Hut 8 », le bureau du décrypteur le plus célèbre de Grande-Bretagne : Alan Turing. Vous apprendrez comment les décrypteurs sont parvenus à déchiffrer les codes allemands et pourrez également tester vos talents de décodeur ! Ce qui m’a le plus interpellé dans la baraque 8, c’est l’exposition qui témoigne du rôle crucial des pigeons-voyageurs pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Je vous laisse découvrir les secrets de ces pigeons-espions par vous-mêmes… 5. Découvrez les tout premiers ordinateurs Et enfin, le musée national de l’informatique est à ne pas manquer. Ce petit musée indépendant dans l’enceinte de Bletchley Park vaut vraiment le détour. C’est ici que se trouve l’un des premiers ordinateurs utilisés pendant la Guerre : Le Colossus, élaboré pour décrypter les messages allemands (les codes Lorenz). L’impressionnant « Colossus », l’un des premiers ordinateurs inventé par Alan Turing. Continuez la visite et découvrez une panoplie d’ordinateurs datant des années 60 aux années 2000. C’est assez impressionnant de voir l’évolution de ces machines imposantes qui tiennent aujourd’hui dans un Smartphone ! Quelques infos utiles Ouvert de 9.30 à 17.30 tous les jours sauf à Noël et le 1er janvier. Prix — adultes : £18.50 ; enfants de moins de 12 ans : gratuit ; enfants de 12 à 17 ans : £10.25 ; billet familial : £48.25. Réservez en ligne pour éviter les queues à l’arrivée. Le musée national de l’informatique est payant également et les billets sont disponibles à l’entrée. Vous pouvez emmener un pique-nique et vous installer dans le domaine si le temps le permet. Ou alors, plusieurs options de petite restauration et même un salon de thé vous attendent ! Alors si vous désirez découvrir cette page de l’Histoire plutôt méconnue chez nous — mais qui a joué un rôle important pour la victoire en 1945— réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix. Première image : Le quartier général du déchiffrage britannique à Bletchley Park | Crédit : © Bletchley Park

Découvrez Godinton House

Post image

Il n’y a pas de doute, quand il s’agit de conserver leurs bâtiments historiques, les Britanniques savent y faire. Et pour preuve, Godinton House, à trois kilomètres d’Ashford dans le Kent, est une autre étape à ajouter à votre voyage en Angleterre. Godinton House à travers les âges Godinton House est une splendide demeure de style jacobéen (début du 17ème siècle) qui siège au cœur d’un domaine dont les jardins détiennent une impressionnante collection de rosiers, d’iris, de delphiniums et de fleurs sauvages. Le rêve pour les jardiniers en herbe (ou accomplis). Godinton House fut la maison de la famille Toke pendant 455 ans ! Au début du 20ème siècle, le nouveau propriétaire décide de remettre le manoir au goût du jour (de l’époque) et de redessiner les jardins. Depuis, Godinton House semble avoir traversé les âges, sans perdre pour autant le prestige accumulé au fil des siècles. Visitez Godinton House Un autre jardin magnifique du Kent à ne pas manquer. Crédit : Visit Kent Nous nous sommes arrêtés à Godinton sur la route du retour de France. Au départ nous y allions pour les jardins mais mon mari nous a tous convaincus de visiter le manoir de Godinton et je vous avoue que je ne l’ai pas regretté ! L’escalier en bois sculpté, le mobilier luxueux, les instruments de musique et la porcelaine (oh la porcelaine !) m’ont totalement abasourdie. Il y a même un piano Steinway… Si vous n’êtes pas pianiste, peut-être ne connaissez-vous pas cette marque ? La maison Steinway & Sons construit des pianos depuis plus de 160 ans. Ils sont vus comme de véritables pièces de collection et sont d’une finesse inégalable dans le monde de la musique. Venez l’admirer ici dans le Kent au manoir de Godinton. Et pour revenir à la porcelaine que j’évoquais ci-dessus, une collection impressionnante vous attend. De la porcelaine de Sèvres, de Chine, d’Angleterre… Vous aurez la chance d’admirer l’une des plus grandes collections privées du sud de l’Angleterre. Promenez-vous dans les jardins Fleurs sauvages et mur de pierre pour une promenade bucolique. Credit : Visit Kent Vous le savez, l’Angleterre est réputée pour son flegme, ses « fish and chips » et ses jardins. Et ici encore, j’ai découvert une nature luxuriante, des jardins sauvages et structurés… Bref un véritable havre de bonheur si vous aimez les fleurs, le printemps et la tranquillité. Et à Godinton, vous avez l’embarras du choix en ce qui concerne les jardins : la roseraie où des rosiers multicolores vous attendent ; le jardin emmuré, pour une balade relaxante et romantique ; le jardin sauvage, mon préféré ; l’étang et ses nénuphars pour un peu de féérie et enfin le jardin à l’italienne. Un voyage au vert que vous n’êtes pas prêts d’oublier. Découvrez des fleurs tropicales multicolores dans les serres du domaine. Credit : Visit Kent Participez aux ateliers ludiques et éducatifs Chaque mois, Godinton House met son planning à jour et propose des activités pour petits et grands. Lors de notre visite, une démonstration de tir à l’arc était justement organisée. Nous n’y avons pas participé mais la prochaine fois que nous sommes dans le Kent, je serai plus organisée et jetterai un coup d’œil sur le programme du mois à l’avance. Je vous ai facilité la tâche… Voici quelques ateliers intéressants que j’ai sélectionnés pour les mois à venir (2018) : Avril : atelier de photographie nature Mai : peinture sur soie Juin : soirée jazz Juillet : exposition de sculptures dans les jardins du domaine Août : théâtre en plein air Septembre : secrets et astuces des plantations d’automne Vous l’aurez compris, il y a de quoi s’occuper ! Quelques informations pratiques La visite du jardin coûte £5 par personne (soit 5,71€) ; l’entrée au manoir et la visite du jardin coûtent £10 par personne (soit 11,42€). Le prix d’entrée de la maison comprend une visite guidée. Les enfants de moins de 16 ans sont gratuits. Alors venez visiter une autre belle propriété du sud de l’Angleterre à Godinton et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix. Première image crédit : Michael Garlick

Villes-jardins de l’Hertfordshire

Post image

Les quartiers résidentiels américains que l’on voit dans les films en sont inspirés, nos villes et parcs aussi d’ailleurs. Et à travers le monde, le concept de villes-jardins de Letchworth et Welwyn dans l’Hertfordshire anglais a servi d’exemple à de nombreux développements urbanistiques mêlant vie à la ville et vie à la campagne ; en vue d’améliorer le bien-être de tous. Tout commence dans un livre En 1898, un reporter ayant travaillé pendant de longues années au Parlement britannique, Ebenezer Howard, se passionne pour les réformes sociales urbaines. Il écrit alors un ouvrage fictionnel intitulé « To-Morrow : un chemin pondéré vers une vraie réforme ». En 1902, l’éditeur change le nom : « Villes-jardins de demain ». Son livre suscite un tel engouement qu’Ebenezer fonde le mouvement des Villes-jardins. Il reçoit le support de plusieurs fermiers de la région et en 1903 la toute première ville-jardin voit le jour et est baptisée Letchworth Garden City. Elle est à moins de 60 kilomètres de Londres ce qui rend les voyages vers la capitale très faciles ! En 1920, la deuxième ville-jardin est construite, Welwyn. Pourquoi visitez ces villes-jardins ? Pourquoi faire le voyage de ce côté de la Manche alors qu’en France, nous avons aussi de belles petites villes où verdure et urbanisme sont savamment combinées ? 1. D’abord, ce sont les originales ! En tous cas, moi ça me parle. Je voulais voir le concept d’Ebenezer Howard et comprendre ses avantages et inconvénients. Et puis, c’est dépaysant… Qui ne fond pas devant les petites chaumières anglaises et les magnifiques jardins fleuris (plusieurs jardins anglais sont évoqués sur le blog… Ici et ici entre-autres). 2. L’Hertfordshire est un comté qui a inspiré de nombreux auteurs anglais : Jane Austen, Charles Dickens et Graham Greene pour ne citer qu’eux. Vous imprégner des lieux et les retrouver dans des classiques tels qu’ « Orgueil et Préjugés », une belle manière de vous baigner dans la littérature britannique. 3. Vous êtes à 1h20 de Londres en voiture ce qui vous permettra de visiter la grande ville et de reprendre la route vers une bourgade verdoyante, au calme. Mon top 3 des visites à faire à Letchworth Garden City Les champs de lavande d’Hitchin Lavender près de Letchworth ; c’est magique ! Crédit: Andrew Stawarz 1. Pour les enfants, la ferme « Standalone Farm » est une véritable aventure. Tous les animaux de la ferme y gambadent et au printemps, vous pouvez même assister à ce que les britanniques appellent le « lambing », la période pendant laquelle les brebis donnent naissance aux agneaux. Mais ce n’est pas tout, des cochons espiègles et des poules —dont certaines d’espèces rares— vous attendent également. 2. Promenez-vous dans les champs de lavande d’Hitchin Lavender. C’est magique ! Imaginez-vous sillonner des allées bordées de lavande odorante et d’un violet éclatant ! Moi, j’ai adoré. La saison commence le 26 mai et se poursuit tout l’été. 3. Découvrez le vrai cœur de Letchworth grâce aux parcours-découvertes gratuits que la ville a mis en place. Faites la connaissance d’Ebenezer Howard, élucidez le mystère de la statue volée, admirez les maisons originales sorties tout droit du concept original, et bien d’autres choses encore. Vous pouvez aussi réserver une visite guidée si vous souhaitez en apprendre un peu plus ! Renseignez-vous ici. Quant à Welwyn Garden City… Le manoir gothique (et hanté !) de Knebworth House. Elle se trouve à 18 minutes en voiture de Letchworth et offre elle aussi un excellent exemple des villes-jardins d’Howard. Situé entre Welwyn et Letchworth, le manoir gothique de Knebworth, vaut vraiment le détour. Célèbre pour ses concerts rock, cette bâtisse de style Tudor propose aussi un tas d’activités et de promenades de mars à fin septembre. La balade hantée à la rencontre de fantômes et chauves-souris est incontournable. Réservez à l’avance car les tickets se vendent comme des petits pains. Sous l’autoroute A1, les vestiges des bains romains de Welwyn. Credit: Matt Brown Les ruines de bains romains à Welwyn, en-dessous de l’autoroute A1. Je ne plaisante pas, ces vestiges de ce qui aurait fait partie d’un hôtel romain au 3ème siècle après JC sont placés en-dessous de l’autoroute et vous y accédez par un tunnel construit pour l’occasion. Et enfin le Mill Green Museum est un moulin à eau qui a près de 1000 ans et est toujours en action. De la farine de blé biologique y est d’ailleurs toujours moulue ! Vous pourrez voir le moulin en action, découvrir son histoire et acheter sa précieuse farine sur le site. Préparez votre voyage à la découverte des villes-jardins anglaises et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Vacances nature à Bewl Water

Post image

Il y a quelques semaines, on vous parlait du Parc naturel « High Weald », dans le Kent. Eh bien, cette semaine, on y retourne pour y découvrir le lac artificiel de Bewl Water. Amateurs de sports nautiques, de nature et de randonnées, cet article est pour vous ! La petite histoire de Bewl Water Le plus grand lac artificiel du sud-est de l’Angleterre (appelé aussi réservoir de Bewl Water) se trouve dans la vallée de la rivière Bewl, à cheval entre le Kent et le Sussex de l’Est. Et si vous vous attendez à des histoires légendaires où fées et autres farfadets anglo-saxons auraient fait apparaître ce lac en plein milieu des bois, vous risquez d’être un peu déçus ! En effet, le réservoir de Bewl a tout simplement été construit dans les années 70 pour améliorer la distribution d’eau dans la région. Il fournit aujourd’hui plusieurs régions environnantes et fait vivre aux touristes et autochtones des heures de plaisirs nautiques ! High Weald et Bewl Water Le lac de Bewl Water dans toute sa splendeur. Crédit : grassrootgroundswell Comme évoqué plus haut, Bewl Water se trouve dans le parc du High Weald. Celui-ci est de toute beauté et je vous conseille vivement d’y organiser un séjour. Alors que faire à Bewl Water ? 1. Promenez-vous autour du lac Venez à Bewl Water en famille pour les activités nautiques… mais pas seulement ! Plus de deux-cents espèces d’oiseaux ont élu domicile aux alentours du lac. Le paradis des ornithologues en herbe ! Amenez vos jumelles et regardez le ciel, vous y verrez peut-être le roitelet huppé, la mésange à longue queue, la bergeronnette, ou encore le martin-pêcheur. Vous l’aurez compris, la nature est florissante. Et pour les enfants, qu’ils ouvrent bien l’œil, leurs vacances en Angleterre vont les combler : grenouilles, libellules, tritons, … On a même aperçu un vison traverser un sentier la dernière fois que nous y sommes allés ! Et si vous êtes plutôt inconditionnel de la flore, là aussi, partez à la découverte des forêts ancestrales où les chênes, châtaigniers et charmes font de l’ombre aux jacinthes des bois. D’ailleurs, c’est l’un des événements printaniers les plus célèbres en Angleterre. Partir à l’affût de ces petites fleurs bleutées qui recouvrent les sols ; je vous le promets, c’est magique ! 2. Enfourchez vos vélos ou emmenez le chien Balade romantique dans les champs de fleurs. Crédit : Visit Kent Parcourez les 20 kilomètres de routes et sentiers bucoliques qui vous attendent dans cette partie superbe du Kent, à vélo. Ici encore, les enfants vont adorer. Le circuit est facile et plutôt plat si vous rester aux abords du lac. Vous n’avez pas pris les vélos avec vous ? Pas de problème, vous pouvez les louer. Vous trouverez le bureau de location dans le parking qui se trouve devant le petit restaurant « The Waterfront ». Vous pouvez même louer une petite remorque à vélo si les enfants veulent faire la balade sans pédaler ! Et si vous avez profité de votre voyage avec Eurotunnel Le Shuttle pour emmener le chien, vous allez être comblés ! Plusieurs promenades sont balisées pour vos compagnons à quatre pattes. Suivez le guide ici ! 3. Jetez-vous à l’eau Apprenez à faire de la voile en famille sur le plus grand lac artificiel de la région. Crédit : Visit Kent J’ai gardé le meilleur pour la fin ; Bewl Water est l’endroit idéal pour s’adonner aux sports nautiques dans le Kent. Louez un kayak et pagayez d’un bout à l’autre du lac. Ou apprenez à faire de la voile ! Les enfants (ou les adultes) peuvent s’inscrire à des leçons qu’ils ne seront pas prêts d’oublier. Et si le cœur vous en dit, et que le temps s’y prête, la planche à voile reste l’un de mes sports favoris. Le « paddling » est aussi très en vogue à Bewl Park… Dextérité et force dans les bras sont requis ; vous voilà prévenus ! 4. Et si vous aimez la pêche… A la ligne ou à la mouche, il y en a pour tous. Des cours de pêche à la mouche sont organisés et c’est sur ma liste pour cet été. J’ai toujours rêvé d’essayer après avoir vu le film « Et au milieu coule une rivière » quand j’étais enfant. N’oubliez pas d’acheter votre permis de pêche à l’avance, les détails sont ici et réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix. Première image crédit : Visit Kent

De l’art à Margate dans le Kent

Post image

En ce printemps, une visite culturelle dans le Kent est à mettre à votre agenda. Je vous emmène en bord de mer sur l’une des plages anglaises les plus prisées depuis près de 250 ans. Margate, passé et présent Margate fut, pendant plus de deux siècles, la plage la plus prisée des londoniens venus prendre l’air lors d’un week-end loin de la capitale. Son port de plaisance et ses plages animées attiraient les badauds du Kent, Surrey et Sussex ; mais aussi les touristes venus du continent. Et puis, Margate tomba en désuétude… Faute de fonds, la petite bourgade balnéaire est désertée par les touristes qui lui préfèrent alors Brighton. Mais à la fin des années 90, la ville redore son blason. Des discussions sont amorcées pour construire un centre d’art contemporain à la mémoire du célèbre peintre et artiste britannique JMW Turner (1775-1851) qui vouait une admiration particulière à Margate et son front de mer. Plusieurs de ses toiles en sont d’ailleurs inspirées. Le centre sera inauguré en 2011. Et ce n’est pas tout ; un parc d’attractions qui revit et bien d’autres artistes et curiosités qui expliquent l’engouement des Français pour les côtes du Kent. Le bras de Margate Harbour d'où vous profiterez d'une vue imprenable. Découvrez Margate à travers ses courants artistiques 1. La galerie d’art Turner (Contemporary Turner Art Gallery) Cette galerie d’art étonnante trône en bord de mer. Elle a été placée à l’endroit même où William Turner se plaçait pour esquisser ce qui deviendrait plus tard les œuvres que les Britanniques lui connaissent. Outre ses collections d’art, de nombreuses expositions sont organisées au centre Turner de Margate. Consultez leur site pour savoir ce que vous pourrez y découvrir. L’entrée au centre contemporain est gratuite et je vous conseille vivement de boire un café ou de déjeuner dans le petit restaurant de la galerie. En été, sa terrasse offre un panorama splendide sur la mer. D’autres artistes sont passés par Margate au fil des siècles. Le poète et écrivain américain (ensuite naturalisé Britannique) TS Eliot et l’artiste contemporaine, très controversée, Tracey Emin qui a pris part au projet d’ouverture du centre Turner et y expose très souvent ses oeuvres. 2. Le festival de Jazz de Margate et ses ruelles artistiques Venez en vacances en Angleterre au mois de septembre pour vous balader au son des « Jazz Bands » (groupes de jazz) et autres artistes du genre. Toute la ville se met au diapason et les musiciens viennent des quatre coins du monde. De plus, ouvrez l’œil car chaque virage peut vous faire découvrir une œuvre (comme la peinture murale en photo ici). Une peinture murale époustouflante dans les rues de Margate.   Crédit: Ben Sutherland Les dates de 2018 n’ont pas encore été publiées mais si vous envisagez un voyage à Margate à la fin de l’été, gardez un œil sur le site du festival. 3. La grotte aux coquillages (Shell Grotto) La mystérieuse grotte aux coquillages à Margate.   Crédit: Alastair Campbell Une autre forme d’art, tout à fait étonnante : la grotte aux coquillages. Découverte en 1835, elle est composée d’un tunnel et d’une chambre, recouverts de plus de 4 millions et demi de coquillages. C’est très impressionnant, d’autant plus que personne ne sait qui est l’auteur de cette œuvre incroyable. Venez visiter la grotte avec les enfants, ils se feront une joie d’élucider le mystère… 4. Le musée de Margate Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du Kent et de cette ville historique qui a fait les beaux jours des années folles (surnom donné aux années 20), venez au Musée de Margate en plein centre. Vous y verrez toute l’histoire de la ville retracée de manière ludique. 5. Le parc d’attraction Dreamland Les joies de Dreamland vous attendent.   Crédit: Visit Kent En 1880 ouvrait l’un des parcs d’attractions les plus iconiques d’Angleterre. Baptisé Dreamland, il fait la une des gazettes du Kent et du reste du pays. Des visiteurs venus des quatre coins d’Angleterre viennent découvrir ses manèges en bord de mer. C’est en 1920 que Dreamland commence à attirer les foules. En effet, sa montagne russe, The Scenic Railway, vient d’être inaugurée et est unique en Angleterre. Fous-rires et cris de stupeur garantis. Le parc Dreamland fermera ses portes en 2003 pour les rouvrir après de gigantesques travaux de rénovation. Et la montagne russe y est toujours centrale ! Elle a elle aussi été adaptée aux normes de sécurité en vigueur et continue de faire battre les cœurs ! Et si les montagnes russes et autres manèges ne sont pas à votre goût, faites comme moi, imprégnez-vous de l’ambiance de ce parc charmant. Je vous assure que si vous fermez les yeux, vous vous verrez en 1920 ! Prêts à arpenter les ruelles de Margate, déguster une crème glacée sur la plage et découvrir le plus ancien parc d’attraction d’Angleterre ? Réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix. Première image crédit : ijclark

Visitons « The Blean »

Post image

« The Blean » est au Kent ce que la Forêt de Sherwood est à Nottingham (et à Robin des bois !). A seulement 10 minutes en voiture de Canterbury et de sa cathédrale, la forêt historique et prestigieuse de Blean s’étend sur un peu plus de 28 kilomètres carrés. Elaborés par les habitants de la région au fil des siècles, cette forêt est vraiment unique. Au fil des saisons Chaque saison dans la forêt de Blean est une véritable fête ! Le réseau de sentiers et chemins totalise plus de 190 kilomètres. Il y a de quoi occuper les enfants et le chien ! Imaginez une balade à cheval, une chasse au trésor, la construction d’une cabane avec les branchages jonchant le sol ou encore une exploration de la faune et de la flore. Je vous le promets, il y en aura pour tous les goûts ! La promenade aux papillons Un papillon « mélitée des centaurées » dans la forêt de Blean.   Credit: Alastair Rae Cette promenade est destinée aux marcheurs avertis. Elle fait 40 kilomètres (vous êtes prévenus !) et vous emmène dans les recoins les plus extraordinaires de cette forêt légendaire. Et si vous avez du mal à convaincre le reste de la famille de vous suivre, dites-leur que cette promenade est l’occasion de découvrir la Mélitée des centaurées ! Il ne s’agit pas d’une fée ou d’une sorcière cachée dans une chaumière au cœur de la forêt, non ; la Mélitée est un papillon autrefois en voie de disparition mais qui a repris de la vigueur grâce au programme de conservation de la forêt Blean. C’est d’ailleurs ici que ces superbes papillons semblent s’être donné le mot et ont fondé leur colonie. Il y en a une multitude. Si vous souhaitez préparer votre promenade, imprimez la carte de la forêt de Blean. Vous y trouverez des informations sur la forêt, son histoire, sa faune et un plan des sentiers. La boisée spectaculaire de la forêt de Blean.   Credit: @thewildnative/Instagram Mes cinq promenades favorites dans la forêt de Blean et ses environs Vous l’aurez compris, la forêt de Blean est le paradis des promeneurs. Et ses alentours valent également le détour. Des promenades dans la forêt mais également de village en village ou à la découverte de Canterbury sont au programme. Je vous en ai sélectionné trois ! 1. La balade Herne et West Blean Wood – 5.5km Vue splendide sur la rivière Swale (balade Herne et West Blean Wood). Une balade facile qui part du village de Herne Common. Elle vous emmène à travers bois et campagne et vous offre une vue splendide sur l’estuaire de Swale. Profitez des panoramas magnifiques. A faire à pied. 2. La balade de Tyler Hill et de la Sarre Penn Valley – 5.5 km Même distance que la première et adaptée à tous les niveaux de marche. Nous l’avons faite avec les enfants en deux petites heures. A pied ou à vélo. Rendez-vous au Pub Ivy House à Tyler Hill. Vous ne pouvez pas le manquer, le pub est en plein cœur du village et son enseigne rouge se voit de loin ! La balade vous fait passer dans une forêt de chênes et de châtaigniers… Vous traverserez également le ruisseau Sarre Penn où vous pourrez apercevoir de nombreuses espèces d’oiseaux. Ouvrez bien les yeux ! Pour plus d’informations, rendez-vous ici. 3. La balade Crab et Winkle Way – 12 km La plage de Whitstable et ses cabanes multicolores (balade de Crab & Winkle Way). Un peu plus longue (mais non moins intéressante), la balade Crab et Winkle Way relie la cathédrale de Canterbury au port de Whitstable. Vous suivrez la route de la ligne Crab et Winkle qui fut la première ligne du monde à accueillir le train à vapeur en 1830. A pied, à vélo, cette balade est un vrai plaisir pour les sportifs et les promeneurs à la découverte du Kent. 4. La balade de Herne, Tyler Hill et Broad Oak – 14 km Cette promenade est une combinaison de trois promenades différentes ! Vous pouvez la décomposer en différentes expéditions, ou comme nous, la faire en une fois ! Commencez dans le village de votre choix (vous les visiterez tous les trois) ; empruntez les allées qui vous mènent d’abord dans les bois, puis dans les champs et ensuite aux alentours de plusieurs fermes anciennes. Un vrai bol d’air et une manière locale de découvrir le Kent et ses habitants. 5. Et pour les randonneurs avertis, le North Downs Trail – 246 km Vous vous demandez probablement si j’ai perdu la tête ! Non, pas du tout. Si vous souhaitez vivre le Kent comme jamais, cette randonnée de plus de 246 kilomètres est fantastique. Bien entendu, vous la faites par étape et rien ne vous empêche de faire quelques connexions dans le confort de votre voiture. Le vélo est une autre option pour ceux qui n’ont pas peur des collines ! Vos chaussures de randonnée sont prêtes à arpenter les sentiers du Kent ? Réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix. Première image crédit : @jasmineeewhite/Instagram

6 villages idylliques du Kent

Post image

L’hiver est presque un lointain souvenir et les bulbes commencent à fleurir dans les jardins. Pas de doute, le printemps est à nos portes ! Nous continuons notre aventure dans le sud de l’Angleterre, à la recherche de ses plus beaux villages de charme. Cette fois, on s’arrête dans les plus beaux villages du Kent. Aylesford Le superbe pont d’accès à Aylesford. Logé au bord de la romantique rivière Medway, le village médiéval d’Aylesford est digne d’un paysage de carte postale. Vous accédez à Aylesford par un pont en pierre ancestral qui surplombe la rivière. Arrivés à destination, je vous conseille de vous imprégner de l’ambiance calme et paisible de l’endroit. Promenez-vous dans les ruelles où les maisons de charme d’antan semblent sorties tout droit d’un conte de fées ! Arrêtez-vous ensuite à la Kit’s Coty House, un arrangement néolithique protégé par l’association britannique « English Heritage ». Le monument est construit avec des mégalithes (sortes de dolmens) et serait l’entrée d’une tombe qui daterait de 4000 ans avant JC ! Après cette balade historique et romantique, rendez-vous à la maison de thé the Village Pantry où vous dégusterez des « scones » (gâteaux typiquement anglais) à la crème et à la confiture ; et bien d’autres délices salés. Pour le soir, un bon repas dans un « pub » et restaurant du 16ème siècle vous attend : rendez-vous au « The Hengist ». Ashford Bienvenue au temple du shopping à prix réduits, à Ashford.   Credit:Visit Kent Ashford est la quintessence de l’ancien combiné au moderne. Entre marchés de primeurs, repaire de chefs de renommée internationale, campagne superbe et vignoble local… On ne s’ennuie pas une minute. Et puis, si vous êtes accros de mode, un centre de magasins d’usine de luxe qui propose des marques de vêtements telles que Tommy Hilfiger, Hugo Boss, Levi’s, Lacoste ou encore Calvin Klein vous attend… Toute la famille sera comblée ! Quant à l’Histoire avec un grand H, vous découvrirez des maisons jacobéennes et géorgiennes. D’ailleurs, la Godinton House — l’un des domaines historiques les plus célèbres du Kent — vous offre plus de 600 ans d’histoire et des jardins à couper le souffle ! Et ce n’est pas tout, quand vous quittez Ashford passez par Chilham… Nous avons adoré ! un vrai voyage dans le temps (ou dans une carte postale). Maisons à colombages, place centrale historique, église médiévale et salon de thé où déguster de bons « scones » à la crème et confiture-maison. A ne pas manquer ! Un petit crochet par Biddenden pour tenter de croquer un « biscuit de Biddenden » ravira également les gourmands. Tenterden Tous à bord du train à vapeur « Kent and East Sussex Railway »   Credit: Kent and East Sussex Railway Et puis, je vous en ai parlé il n’y a pas très longtemps, depuis Ashford, vous n’êtes qu’à 26 minutes en voiture de Tenterden et de son vignoble le « Chapel Down Winery ». Entre découverte du domaine et séances de dégustation, vous serez ravis d’avoir fait une petite halte. Le village de Tenterden est lui bordé d’arbres et parsemé de boutiques indépendantes et de belle architecture. Montez à bord du train à vapeur du chemin de fer Kent and East Sussex Railway et admirez les sourires sur les visages de vos enfants comblés ! Canterbury Canterbury ne se classe pas vraiment dans les villages croquignolets et bucoliques du Kent. Canterbury est une ville à part entière. Mais la capitale du Kent a tellement à offrir qu’il me fallait l’évoquer. Cette ville incroyable qui se trouve à moins de 35 minutes en voiture du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone est l’un des joyaux de l’Angleterre. Découvrez (ou redécouvrez) sa cathédrale — dont certaines parties datent du 11ème siècle — et l’endroit précis où l’Evêque Thomas Becket fut assassiné en 1170 ! La cathédrale de Canterbury reste un havre de paix, loin de l’effervescence de la ville. Bien-entendu, ici aussi, architecture, culture, shopping et superbe restauration font partie de l’offre ! La dernière fois que je suis passé à Canterbury, un ami m’a conseillé le restaurant « The Goods Shed ». Il s’agit d’un marché couvert où tous les meilleurs produits locaux sont sur des étals. Vous pouvez y faire vos emplettes ou vous asseoir à table et déguster de succulents petits plats. Réservation recommandée. En route vers Whitstable sur la côte ? Faites un détour par Faversham. Ce village pittoresque date de la période préromaine ! Entre boutiques indépendantes et bâtiments classés (le village en compte près de 500 !!), sustentez-vous dans l’un des nombreux « pubs » ou restaurants dont la liste serait trop longue à évoquer ici. Visitez la plus vieille brasserie d’Angleterre, Shepherd Neame, et la réserve naturelle Oare Marshes à l’affût d’oiseaux migrateurs. Whitstable Le festival aux huîtres à Whitstable, tous les ans au mois de juillet. Quittez Canterbury et rendez-vous à Whitstable. A dix minutes en voiture, vous arrivez à la bourgade balnéaire, ses boutiques éclectiques, ses huîtres succulentes et ses plages. Le petit port de Whitstable n’a pas été surnommé « la perle du Kent » par hasard ! Découvrez les restaurants de fruits de mer, les allées pittoresques, les boulangeries artisanales et les galeries d’art. Je vous promets qu’il y en a pour tous les goûts. En juillet, son festival aux huîtres attire les gourmets venus des quatre coins du monde. Et si vous souhaitez vous sustenter dans un « pub » typique en bord de mer… The Old Neptune sur la plage de Whitstable sera l’endroit parfait. Wingham A seulement une heure de route de Folkestone — entre Sandwich et Canterbury — rendez-vous à Wingham, un autre village du Kent à visiter en famille. Ici aussi, ruelles et maisons historiques, boutiques et galeries d’art et surtout The Dog, un hôtel-restaurant typiquement anglais. Mais c’est pour son parc d’animaux exotiques que l’on vient à Wingham. Le Wingham Wildlife Park vaut vraiment le détour. Venez découvrir ses 200 espèces d’animaux dont de nombreux animaux exotiques tels que pingouins, crocodiles, tortues et singes. De nombreuses aires de jeux (intérieures et extérieures) raviront également les petits. Impatients de venir faire toutes ces découvertes ? Réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Pas de Résultats.
Filter Results
Catégories
Régions
Rechercher idées inspirantes