Noël à Canterbury

Post image

Bastion de l’église anglicane, la ville de Canterbury est remplie d’histoire. Une cathédrale historique, un château en ruines, une abbaye romantique et des remparts… Quelques vestiges qui témoignent de l’importance que Canterbury a eu (et a toujours aujourd’hui d’ailleurs) en Angleterre au fil des siècles. Mais je ne vais pas vous faire une leçon d’histoire complète car le temps presse : Noël est à nos portes et le Kent fait partie des comtés anglo-saxons que vous devez visiter (ou revisiter) en cette fin d’année. Pourquoi ? C’est tout simplement magique ! Voici mon top 5 des activités de Noël à ne pas manquer si vous allez à Canterbury cette année. 1.  Le marché de Noël « Whitefriars » Le marché de Noël européen dans les petites ruelles de la ville Avec plus de 70 échoppes et des centaines de produits culinaires, artisanaux et autres curiosités, le marché de Noël de Canterbury est l’un des plus grands du pays. Son style germanique n’est pas sans rappeler les marchés scintillants de Cologne ou de Strasbourg. Promenez-vous dans le dédale de maisonnettes, goûtez aux « Mince pies » et au vin chaud épicé à la perfection. Quand : du 25 novembre au 24 décembre 2017 (de 10h à 18h du lundi au vendredi, de 9h à 18h le samedi et de 10h à 17h le dimanche. Quelques nocturnes également). Où : les maisonnettes décorées sont installées dans le « shopping centre » de Whitefriars et dans la rue St George’s Street. Quoi : produits de la bouche, décorations de Noël, cadeaux faits mains et boissons festives. 2. La grotte du Père Noël Si vous visitez le marché de Noël de Canterbury avec des enfants, ne manquez surtout pas la grotte du Père Noël. Il accueille les petits et les grands à Whitefriars (au cœur du marché). Dans la grotte magique, les enfants pourront créer des décorations de Noël et recevront un cadeau et un certificat commémorant leur rencontre avec le grand monsieur ! Réservez vite vos billets car ils partent très vite ! Quand : du 2 au 24 décembre 2017 (de 11h à 16h du dimanche au vendredi et de 10h à 17h les samedis. Fermé les 4, 5, 11 et 12 décembre). Où : au shopping centre de Whitefriars en plein centre de Canterbury. Entrée : £4 par enfant. Réservation vivement conseillée ici. 3. Peter Pan « Pantomime », le spectacle de Noël typiquement britannique L’humour anglais a de multiples facettes. Pince-en-rire, autodérision ou potache, en Angleterre on aime rire et Noël ne fait pas exception. Chaque année à Noël, les villes et villages de Grande-Bretagne préparent leur spectacle de Noël ; appelé « Pantomime ». L’idée est la reprise d’un conte de fée ou d’une histoire classique et d’en faire quelque chose de totalement farfelu et déjanté. Chansons cocasses, costumes extravagants, mélange des genres et interaction avec le public. Ici, on adore. D’ailleurs depuis que je vis en Angleterre, j’ai assisté à un « pantomime » chaque année. De très bons et d’autres… moins ! Mais cette année à Canterbury, le spectacle Peter Pan est sur toutes les lèvres car il regroupe des acteurs régionaux connus du public anglais. Où : au Marlowe Theatre de Canterbury Quand : du 24 novembre au 14 janvier 2017 Réservations : en ligne. Les prix vont de £7 à £36.75 par personne. 4. Les chœurs de Noël dans la cathédrale de Canterbury La cathédrale illuminée de Canterbury Même si vous n’êtes pas fan des chœurs de Noël, ceux-ci sont incontournables. Non seulement vous êtes dans un lieu qui a vu passer des siècles de fidèles, mais en plus vous assisterez à l’une de plus belles performances de chorale du pays. Je vous préviens, personne n’y reste insensible ! Où : dans la cathédrale de Canterbury Quand : le 23 décembre à 15h et à 17h. Ouverture des portes à 13h30. 5. Le ballet « Casse-Noisettes » Le « pantomine » n’est pas toujours au goût de tous et les petits lui préfèreront probablement le ballet qui met en scène des jouets magiques : le « casse-noisettes ». Adapté aux plus jeunes audiences, venez voir virevolter ballerines et danseurs. Où : au Marlowe Theatre de Canterbury Quand : du 24 au 30 décembre 2017 Billets : £11.25 par personne à réserver ici. Alors, vous êtes prêts pour un Noël festif à Canterbury ? Réservez vos billets tôt pour obtenir le meilleur prix.

Un Noël britannique

Post image

Je fais partie de ceux qui commencent à écouter des musiques de Noël à partir du mois de novembre… Histoire de me mettre dans l’ambiance ! Et entre course aux cadeaux dans les rues illuminées de Londres, d’Oxford ou de Bath et la préparation du menu festif, je suis aux anges ! Il faut dire qu’ici, en Angleterre, Noël est probablement l’événement le plus attendu de l’année. Les magasins s’habillent de rouge et de vert en octobre déjà, les sapins s’illuminent dans les villes fin novembre et la plupart de mes amis anglais ont déjà terminé leurs achats de cadeaux en septembre ! Alors, si ça vous tente, venez faire un tour en Angleterre cet hiver et découvrez les plus belles traditions de Noël britanniques. Les cartes de vœux La carte de vœux en Angleterre est une tradition qui reste, même dans les jeunes générations. C’est d’ailleurs ici que cette tradition a commencé. Les fondateurs de la Poste britannique ont en effet créé la carte de Noël en 1843 pour encourager les gens à utiliser leurs services postaux. Pas bête ! A partir de 1900, cette tradition s’était répandue dans toute l’Europe. Le sapin de Noël Mon beau sapin britannique… Alors que le nord de l’Europe érige des sapins de Noël depuis 1000 ans, la Grande-Bretagne n’adopta cette tradition qu’en 1841 lorsque le Prince Albert fît installer un grand sapin au château de Windsor. Après lui, les Britanniques adopteront la tradition également. Les « Mince pies » Les « Mince pies » servies chaudes ou froides pendant la période des fêtes en Angleterre. Typiquement britanniques, ces petites tartes à base de pâte brisée et fourrées d’une compote de fruits et d’épices se dégustent chaudes ou froides au moment de Noël. Vous ne pourrez pas les manquer si vous venez au Royaume-Uni cet hiver 2017, elles se vendent absolument partout. A l’origine, elles sont composées de viande, de fruits et d’épices et sont importées en Angleterre par les Croisés revenus du Moyen-Orient. Aujourd’hui, la viande a disparu et fait place au mélange sucré succulent évoqué ci-dessus. Les chaussettes (ou bas) de Noël Cette tradition vient en fait de la légende de Saint-Nicolas — bien connu au Pays-Bas, dans le nord de la France et en Belgique où il passe apporter des cadeaux aux enfants sages le 6 décembre. La légende raconte qu’un pauvre homme n’ayant pas assez d’argent pour marier ses filles reçut une nuit des sacs d’or dans sa cheminée. L’or tomba dans les chaussettes qui séchaient sur l’âtre. Saint-Nicolas, qui se dit « Sinterklaas » en néerlandais, devint plus tard « Santa Claus » dans les pays anglo-saxons… Aujourd’hui, en Angleterre, les enfants laissent leurs chaussettes au pied de leur lit et découvrent toutes sortes de petits cadeaux au réveil le 25 décembre. La dinde farcie Originaire du Mexique, la dinde est importée en Grande-Bretagne en 1526. Le plat est servi à l’aristocratie pendant plusieurs siècles et ne deviendra le repas traditionnel de Noël qu’à la fin du 19ème siècle grâce au roi de l’époque, Edouard VII. Même si la dinde se démocratise pour être servie dans une majorité des familles britanniques, elle restera néanmoins un plat de luxe jusqu’aux années 50. La farce traditionnelle qui complète ce plat de fête est composée de chair à saucisse, de lardons, de marrons et de pain. Christmas pudding » Le gâteau traditionnel de Noël « Christmas Pudding ». Chez nous c’est la bûche — pour moi plutôt glacée, pour ma partenaire c’est le gâteau. Mais en Angleterre, c’est complètement différent et le Christmas Pudding se prépare des mois à l’avance. Il semblerait que ce gâteau date du Moyen-Age. Le Christmas Pudding est un gâteau consistant à base de farine, d’œufs, d’alcool et de fruits macérés. Il est ensuite recouvert de sucre fondant ou de crème et décoré avec des sculptures en pâte à sucre ou autres fioritures en plastique. Les chants de Noël Vous les avez probablement déjà vus dans les films de Noël, les enfants vont de maison en maison et chantent des chants de Noël aux convives. Eh bien, ce n’est pas que dans les films ! Les chants de Noël sont riches de culture puisqu’ils ont traversés les siècles. Les plus célèbres sont cependant les chants victoriens. Aujourd’hui, les chants les plus repris sont : « All I want for Christmas » et « Jingle Bell Rock ». A vos partitions ! Le 26 décembre ou « Boxing Day » Autre tradition britannique qui prolonge les festivités de Noël de ce côté de la Manche : le Boxing Day. Ce jour où les marchands allaient collecter des boîtes (« boxes » an anglais) remplies de cadeaux chez leurs clients pour les remercier de leurs services tout au long de l’année. C’est un peu comme nos étrennes en France. Aujourd’hui, la tradition des boîtes a fait place à la frénésie du shopping. En effet, le 26 décembre marque le début des soldes d’hiver en Grande-Bretagne… Des réductions incroyables vous y attendent. A ne pas manquer !   Alors, vous êtes prêts pour un Noël magique en Angleterre ? Réservez vos billets avec nous tôt pour obtenir le meilleur prix.

Noël avec Charles Dickens

Post image

L’un des écrivains les plus populaires d’Angleterre est sans conteste Charles Dickens. Originaire du Kent, il est l’auteur des très célèbres « David Copperfield », « Oliver Twist » et « Les grandes espérances ». Et la majorité de ses histoires se déroulent dans la ville historique de Rochester. Les vestiges de Rochester à ne pas manquer A la découverte des vestiges du passé de Rochester : son château et sa cathédrale. Traversée par la rivière Medway, la ville de Rochester est l’une des plus anciennes villes du royaume. Avant que Charles Dickens lui donne une renommée mondiale dans ses livres, on y retrouva des vestiges datant du néolithique ! Mais ce sont les Romains qui donneront à Rochester le prestige dont elle profite toujours aujourd’hui. Ils en firent une ville à part entière.  Les Saxons prennent ensuite le pouvoir à Rochester et en 1088, les Normands s’y installent. Le château de Rochester est construit par les Normands au 11ème siècle sur les ruines d’un château romain. Quant à la cathédrale de Rochester, elle daterait de l’an 604. Le bâtiment—que je vous conseille vivement de visiter d’ailleurs— date quant à lui du 11ème siècle. Et puis si vous êtes vraiment fervents d’histoire, sachez que l’hôpital St Bartholomew de Rochester (à ne pas confondre avec son homonyme londonien, construit une cinquantaine d’années plus tard) est le tout premier hôpital construit en Angleterre. Il est fondé en 1078 et accueille les personnes pauvres et les lépreux. L’hôpital sera utilisé jusqu’en 2016, date à laquelle il ferma définitivement. Bien entendu ses bâtiments sont toujours là et je vous conseille d’aller le voir ; il est assez impressionnant. Rochester et Dickens Comme évoqué plus haut, Charles Dickens passe de nombreuses années à Rochester dans son enfance puis dans sa vie d’adulte. La ville et ses quartiers se retrouvent dans ses romans les plus célèbres. Et pour lui rendre hommage, Rochester organise deux festivals en son honneur : le « Dickens Festival » en été et le « Dickensian Christmas Festival » en hiver, avant les festivités de Noël. Et c’est sur ce dernier que je vais m’attarder. Le Dickensian Christmas Festival Les illuminations de la parade des lanternes au Dickensian Christmas Festival. crédit : http://www.medwayphotos.co.uk/ De quoi s’agit-il ? Il s’agit d’une célébration haute en couleurs de Charles Dickens, de ses romans et de l’époque victorienne dans toute sa splendeur. Entre parades folkloriques avec des personnages sortis tout droit des romans de Dickens, des chants et un marché de Noël traditionnels, des rennes, une procession de lanternes et de la neige (garantie, grâce aux canons à neige de l’organisation !)… Ce festival est un autre événement incontournable à découvrir dans le Kent. Quand ? Les samedi 2 et dimanche 3 décembre 2017, de 10h à 17h. Le bal du gui Si vous rêvez de participer à un bal victorien, le bal costumé du gui accueille chaque année danseurs et festivaliers venus célébrer Dickens dans toute sa splendeur. L’événement est malheureusement complet pour la version de cette année mais je vous donne un petit conseil, revenez l’année prochaine pour y participer, c’est incroyablement authentique ! Le saviez-vous ? Si vous ne connaissez pas trop bien Charles Dickens et ses œuvres, voici quelques faits qui seront les bienvenus avant votre visite de Rochester : Charles Dickens est issu d’une famille pauvre. Il évoque cette période de sa vie plutôt difficile dans le roman « David Copperfield ». Charles Dickens avait un corbeau apprivoisé. Il le fît empailler et placer sur un socle lorsque celui-ci mourût. Dickens était très superstitieux et s’assurait de toujours dormir la tête vers le nord car il pensait que cela améliorait son écriture. Dickens a ajouté plus de 240 nouveaux mots au dictionnaire Oxford de la langue anglaise. Dans ses dernières volontés, Charles Dickens demanda d’être inhumé à la Cathédrale de Rochester mais sa famille en décida autrement. Il est enterré dans le coin des poètes à l’abbaye de Westminster à Londres (là où sont également enterrés Rudyard Kipling et Sir Henry Irving, entre-autres). Walt Disney s’est inspiré de l’avare Mr Scrooge dans « Un conte de Noël » de Dickens pour créer le personnage de l’oncle Picsou ! La stèle du personnage de M. Scrooge sorti d’un « Conte de Noël » de Charles Dickens au festival de Rochester. Vous l’aurez compris, Rochester et le festival Dickensian Christmas doivent figurer au programme de vos vacances en Angleterre. Pensez à réserver votre traversée Eurotunnel Le Shuttle rapidement, les meilleurs tarifs partent vite. Première image: A la rencontre de Charles Dickens à Rochester, Kent - crédit : http://www.medwayphotos.co.uk/

Week-end à Maidstone

Post image

A moins d'une heure en voiture du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, vous voilà au cœur du Kent ; dans sa capitale pour être précise ! Maidstone est une ville importante du sud de l'Angleterre et si vous n'y êtes jamais allé, je ne peux que vous conseiller d'y passer un petit week-end romantique (à deux) ou aventure (en famille). Vous serez non seulement dépaysé mais aussi totalement conquis par ce que Maidstone peut vous offrir en matière de divertissement. Le château de Leeds, à Maidstone Le superbe château de Leeds, son domaine et ses douves. A chaque fois que je reviens de France, je vois le panneau qui indique la direction du château de Leeds. Et pour la petite histoire, j'ai cru pendant des années qu'il s'agissait du château de la ville de Leeds ; ce qui n'avait aucune logique puisque la ville de Leeds est au nord de l'Angleterre ! Donc voilà, je sais maintenant que le château de Leeds est à Maidstone et qu'il fait partie des plus beaux châteaux du sud de l'Angleterre ! Romantique à souhait, le château de Leeds remonte au 11ème siècle lorsque Odon de Bayeux, demi-frère de Guillaume Le Conquérant et Evêque de Bayeux, en devient le propriétaire. Il ne reste que deux vestiges du château de cette époque a) les fenêtres au fond de la salle de banquet et b) le cellier en-dessous de la salle héraldique (où les blasons et armoiries sont exposés). Mais le plus célèbre de ses « locataires » est sans conteste le roi Henry VIII. Il y habita avec sa première épouse, Catherine d'Aragon. Aujourd'hui, le château de Leeds est un fleuron de l'histoire anglaise. Et le spectacle est sublime : des douves dans lesquelles se reflète le bâtiment imposant et où des cygnes (blancs et noirs) complètent le tableau ; un parc gigantesque où faune et flore font la joie des promeneurs ; des démonstrations de fauconnerie ; un labyrinthe composé de 2400 ifs taillés à la perfection (attention il est plutôt ardu, mais une surprise de taille vous attend au centre)… Bref, de quoi passer une belle journée. Stoneacre, maison médiévale d'un « Yeoman » (garde de la couronne britannique) La belle bâtisse, digne d’un conte de fées : Stoneacre à Maidstone. Crédit : Tim Scofield Pourquoi s'intéresser à la vieille bâtisse d'un hallebardier de la garde royale britannique, me direz-vous ? D'abord, parce que c'est une demeure du 15ème siècle —dont les meubles datent du 17ème siècle— et que le tout est étonnamment bien conservé. Ensuite parce que de nombreuses sculptures moyenâgeuses y sont exposées ; et enfin, parce que le jardin qui l'entoure est un vrai hommage au Kent et à son surnom de « Jardin de l'Angleterre ». La visite intérieure n'est pas très longue mais prélassez-vous dans le jardin pour faire durer le plaisir ! Les bénévoles qui vous guident à travers les différentes pièces sont passionnés et les anecdotes fusent de toutes parts. C'est ce que j'ai préféré ! Mote Park, histoire pour les grands et aventure pour tous Au cœur de Maidstone, un autre parc qui subsiste depuis l'époque romaine : Mote Park. La bâtisse a été reconstruite en 1800 ; le parc et son lac font la joie des familles tout au long de l'année. Jugez plutôt : Une piste de BMX La location de Segways Une balade en petit train (tous les dimanches d'été et le 26 décembre) Deux aires de jeux pour les enfants Un café qui propose petite restauration et boissons Un centre de sport, des balades en barque, pêche, cricket, rugby, … La liste est loin d'être exhaustive et on y découvre une nouvelle activité à chaque visite. Visite des musées de Maidstone Le musée de Maidstone, dans un bâtiment qui date du 16ème siècle. Crédit : Manhattan Research Inc   Le Maidstone Museum est plutôt impressionnant, logé dans un bâtiment de la période élisabéthaine (16ème siècle). Ici, on passe d'une galerie qui expose les découvertes archéologiques racontant l'histoire du Kent à une salle où des costumes datant du 17ème siècle (jusqu'à nos jours) sont exposés. Une salle japonaise et une autre sur l'égyptologie… Avec en clou du spectacle : une vraie momie ! Bien entendu on n'est pas au British Museum mais les enfants seront ravis de leurs découvertes. Quant à mon fils c'est le « Carriage Museum » - ou le musée des carrosses et attelages -  qui est resté gravé dans sa mémoire… Il en parle encore même si notre visite date d'il y a six mois ! Vous l'aurez compris, Maidstone est une ville vraiment adorable qui gagne à être connue. Pensez-y, réservez votre traversée Eurotunnel Le Shuttle le plus tôt possible pour obtenir les meilleurs tarifs.

Les marchés de Noël en UK

Post image

Esprit de Noël, es-tu là ? A mesure que les jours raccourcissent, je ressens à chaque fois une certaine excitation à l’idée d’aller visiter les magnifiques marchés de Noël disséminés dans tout le Royaume-Uni. Ces grandes foires à ciel ouvert sont sûrement les manifestations les plus joyeuses et les plus chaleureuses de toute la saison hivernale dans mon pays d’adoption. Lors de la venue de mes neveux, ici à Londres, j’ai prévu de les emmener au marché de Noël de Canterbury. Cette ville, célèbre pour sa cathédrale, n’est qu’à un peu plus d’une demi-heure en voiture du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone. Son marché est situé sur Whitefriars Square, à deux pas des Dane John Gardens. Il comprend plus d’une trentaine de maisonnettes colorées vendant toutes sortes de cadeaux et de décorations. Le père Noël y a sa grotte pour accueillir les enfants sages (ou supposés tels !). Ce marché de Noël est très chaleureux, malgré le froid qui règne souvent au mois de décembre. Il se tient du 28 novembre au 24 décembre cette année Il existe plusieurs marchés de Noël dans le pays, le plus souvent dans les grandes villes comme Londres, Birmingham, Liverpool, Leeds, Manchester ou encore Édimbourg et Glasgow. On en trouve aussi dans des villes plus modestes comme Bournemouth, Cheltenham ou St-Edmunds.   Le marché de Noël de Manchester, un des plus beaux d’Angleterre Outre celui de Canterbury, voici ma sélection personnelle des meilleurs marchés de Noël de Grande Bretagne. 1 – Le « Christmas by the River » de Londres C’est le tout premier marché de Noël que j’ai pu connaître en arrivant ici. Situé en plein cœur de Londres, « le Noël sur la rivière » longe les bords de la Tamise et offre une vue fantastique sur Tower Bridge et sur la Tour de Londres. La joie y est palpable, et les yeux s’écarquillent devant les trésors présentés sur les étals : décorations artisanales, gourmandises festives, vin chaud,… Le spectacle est garanti ! Cette année, il a lieu entre le 30 novembre 2017 et le 3 janvier 2018. South Bank Christmas Market à Londres Il y a d’autres marchés de Noël à Londres, comme le traditionnel Southbank Centre Christmas Market  (du 10 novembre au 4 janvier), ou le célèbre Winter Wonderland (du 18 novembre au 1janvier). 2 – Le marché de Noël de Bath Bath est une ville thermale naturelle située dans le comté de Somerset dans le sud-ouest de l’Angleterre à 15 km de Bristol. Beaucoup d’anglais considèrent son marché de Noël comme le meilleur d’Angleterre, jusqu’à appeler la ville de Bath « Christmas city », la cité de Noël ! Outre les produits classiques (objets artisanaux, décorations de Noël, cuisine traditionnelle) on y trouve des divertissements charmants comme les chants de la chorale de l’abbaye qui résonnent dans les rues du marché. L’abbaye de Bath pendant la période de Noël Le Marché de Noël à Bath est réputé pour sélectionner rigoureusement ses fournisseurs dont les objets proviennent essentiellement des environs et sont fabriqués à la main. Le marché de Noël de Bath aura lieu entre le le 23 novembre et le 10 décembre. 3 – Le Edinburgh Christmas Market Cette fois, cap sur l’Ecosse et sa capitale, Edimbourg. Son marché de Noël, entre le 17 novembre et le 6 janvier, propose des plats typiques du pays (mais aussi des plats allemands), ainsi que d’innombrables décorations, objets d’artisanat et spécialités de Noël. Le marché pour les enfants se trouve à St. Andrew Square.   Edimbourg et son marché de Noël On y trouve des jouets d’une exceptionnelle qualité. Juste à côté, le Scottish Market offre des dégustations de whisky et de vin chaud ! 4 – Le marché de Noël d’Oxford A Oxford, on respecte la tradition anglaise. Même si on trouve facilement du vin chaud et du pain d’épices, on y dégustera plus volontiers une « shepherd’s pie »* avec une bonne bière ! On y rencontre des dizaines de personnes d’une exceptionnelle bonne humeur, et on pense déjà aux cadeaux que l’on fera et recevra le 25 décembre. Le marché de Noël d’Oxford se tient  du 7 au 17décembre dans les rues du centre-ville, tout autour du château. *plat traditionnel composé de viande hachée, légumes et purée. Si vous venez en Angleterre le temps d’un week-end ou pour un peu plus longtemps, cherchez s’il n’y a pas un marché de Noël près du lieu de votre visite. Vous verrez que l’esprit de Noël est bel et bien présent dans le pays !

Célébrer Noël en Angleterre

Post image

Je me souviens qu'enfant, mes parents m'avaient emmenée en Angleterre lors de la période de Noël. Une excursion d'une journée en famille avait suffi pour me conquérir totalement. L'odeur du vin et des marrons chauds, les rues étincelantes de mille feux, les sapins multicolores, les chants de Noël qui résonnaient dans les rues et les étals colorés des marchés de Noël m'avaient littéralement éblouie. Aujourd'hui, c'est à mon tour de faire découvrir ces endroits magiques à mes enfants et… la magie opère encore ! Chaque année, c'est une vraie joie de les emmener dans les plus beaux endroits d'Angleterre, là où les rues, les manoirs et les châteaux semblent tout droit issus de contes de fées. S'émerveiller à Ightham Mote Du lundi 30 octobre au 1 janvier 2018, le superbe manoir d'Ightham Mote - et ses douves- se pare de ses plus beaux atours pour célébrer la venue de Noël. Le feu de cheminée crépite, la grande table est dressée avec la plus belle vaisselle, les cadeaux colorent le pied des sapins. Dans la bibliothèque et le grand hall, nous pouvons écouter une histoire de Noël. Plusieurs activités autour de Noël sont organisées : Visite du Père Noël, distribution de cadeaux aux enfants sages et marché de produits locaux pour les plus grands. Déjeuner de Noël avec un menu traditionnel et chants de circonstance. Chorale et vin chaud dans la cour médiévale intérieure ou dans la maison. Promenades guidées entre Noël et Nouvel an.   Le manoir d'Ightham Mote, mis en scène pour Noël. © Credit : HARTLEPOOLMARINA2014 Participer aux activités de Noël au château de Scotney En 2017, la magie de Noël investit le château de Scotney et ses jardins romantiques. Ce château médiéval en parfaite harmonie avec la végétation luxuriante est un cadre idéal pour plonger dans l'ambiance de Noël. Expositions d'hiver, balades dans les jardins, déjeuners thématiques, shopping de Noël. Une série d'activités est organisée durant cette période pour plonger les familles dans la magie des fêtes de fin d'année.   Imaginez, le Château de Scotney transformé en demeure du Père Noël Rencontrer le Père Noël dans un train à vapeur Rencontrer le Père Noël au cours d'un voyage en train à vapeur (le Kent & East Sussex Railway), c'est possible dans la petite ville de Tenterden. De retour du Pôle Nord, le Père Noël et ses elfes vous attendent avec leurs sacs remplis de cadeaux. Les petits et même les adolescents reçoivent tous un cadeau adapté à leur âge des mains du Père Noël en personne ! Des chocolats et des rafraîchissements sont servis durant le voyage. Des wagons privés sont aussi disponibles sur réservation. Enfin, à l'arrivée, une photo est proposée comme souvenir de ce moment inoubliable. Un moment magique à réserver pour un week-end en décembre.   Le Père Noël vous attend dans le train à vapeur de Tenterden. © Credit : Manhattan Research Inc Faire son shopping de Noël au Château de Leeds Du 25 novembre au 17 décembre, profitez du marché de Noël du château de Leeds pour faire vos achats de Noël. Plongées dans une fête de Noël digne de l'époque victorienne, les familles arpentent les échoppes en quête de cadeaux : jouets, décorations, produits de bouche et de terroir. Il y a l'embarras du choix. Mais ce que je préfère, c'est la balade dans le domaine du château, admirer les jolis carrousels qui font le bonheur des enfants et me laisser bercer par les chants de Noël. Un ravissement ! Le marché de Noël est ouvert les week-ends de 10h à 17h. Patiner sur la patinoire de Tunbridge Wells Du 17 novembre au 1 janvier, la patinoire de Tunbridge Wells ouvre ses portes. Il s'agit d'un lieu magique qui nous propulse hors du temps pendant quelques heures, tellement les décors et les jeux de lumière sont fantastiques. De jour, comme de nuit, les amateurs de patinage sont invités à chausser leurs patins au cœur de l'amphithéâtre de Calverley Grounds. La patinoire peut accueillir jusqu'à 250 personnes et est ouverte sept jours sur sept, sauf le jour de Noël. Voilà le programme que je propose à mes filleuls qui seront en visite en Angleterre pendant les vacances.   La patinoire de Tunbridge Wells, féerique ! © Credit : Oast House Archive Voyager avec « Noël autour du monde » au Château d'Hever Pour une excursion originale et intéressante autour de Noël, rendez-vous au Château d'Hever. Les salles du château proposent aux familles de découvrir l'origine, l'histoire et la signification de tous les chants de Noël. La visite se poursuit à l'extérieur sur les sentiers éclairés des jardins. Une promenade d'hiver nous emmène au détour de la grotte du Père Noël et à travers le jardin italien et le jardin Tudor. Enfin, il est possible de rencontrer le Père Noël les week-ends entre le 25 novembre et le 10 décembre, ou chaque jour entre le 13 et le 24 décembre. Attention, pensez à réserver avant votre visite.   Les châteaux d'Angleterre illuminés pour Noël sont nombreux dans le Kent. © Credit : Visit Kent Herver Castle Et pour prolonger la magie de Noël Pour ceux qui voudraient encore plus d'idées de sorties autour de Noël en Angleterre à proximité de Folkestone où se trouve le terminal de l'Eurotunnel Le Shuttle, voici ce que j'ai listé pour vous : A Maidstone vous pouvez vivre Noël à travers de nombreux évènements. Avec sa cathédrale illuminée et ses nombreuses activités autour de Noël, Canterbury est la ville où passer du temps en décembre. Célébrer Noël à Sissinghurst ! Promenades dans les jardins, marché de Noël, expositions et visites guidées : de quoi satisfaire petits et grands ! Remontez le temps et vivez un Noël Géorgien  à la « Quebec House » Il ne reste plus qu'à vous souhaiter de joyeuses fêtes de Noël !

Vignobles du Kent

Post image

Le Kent est le comté que vous atteignez lorsque vous arrivez en Angleterre. Et comme je l’ai souvent évoqué, les Anglais le surnomme « le jardin de l’Angleterre ». C’est dire à quel point il est vert, fleuri et charmant. Eh bien figurez-vous, que c’est aussi dans le Kent que vous trouverez les meilleurs vignobles ! Je vous vois sourire… Pourtant, les vins (et champagne) du Kent m’ont complètement bluffés. Alors on y va ? Le domaine viticole de Chapel Down, à Tenterden La visite du domaine viticole de Chapel Down et la découverte de son vin, maintes fois récompensé, s’impose. Le village charmant de Tenterden est également incontournable. Et à environ 45 minutes du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, un voyage dans le Kent le temps d’un week-end est vraiment bienvenu cet automne ! A la rencontre de nos spécialistes. Commençons notre visite par le village de Tenterden. Comme dans la majorité des villages du Kent, vous faites un bon dans le temps. Des maisons à colombages, certaines avec un toit de chaume, des boutiques à l’ancienne… Mes trois visites favorites en famille : Une balade à bord du train à vapeur « Kent & East Sussex Railway ». Les fans de Harry Potter et du « Hogwarts Express » vont se délecter ! Un rendez-vous à Chapel Down pour y déguster du vin (voir ci-dessous). Les enfants pourront quant à eux gambader à travers les vignes. Une balade dans la rue principale « High Street » pour un bond dans le passé ! Promenade dans les vignes anglaises ! Avant de vous rendre à Tenterden, assurez-vous de réserver votre visite guidée. La visite coûte £15 pour les adultes et £3 pour les enfants, elle dure 1h45 et inclut une dégustation de vins. Si vous voulez visiter le vignoble sans guide, c’est également possible mais cela sera sans les anecdotes et la dégustation, ce qui est, à mon avis, bien dommage. Vous commencerez votre visite à travers les vieilles vignes à la découverte de l’histoire de l’exploitation viticole de Chapel Down. Les vins sont vraiment intéressants mais les touristes viennent surtout pour le champagne ! Eh oui, le sol composé de craie est parfait pour les vignes et est très semblable aux sols champenois français. D’ailleurs, la marque Tattinger utilise les vignes de Chapel Down pour leur production de champagne ! Un peu d’histoire Le soleil et le vin — que du bonheur à Chapel Down. Vous apprendrez que les vignes originales ont été plantées en 1982. Les raisins utilisés dans la fabrication des vins du Kent sont des raisins Bacchus. Ils sont d’origine allemande, le climat de l’Allemagne étant assez similaire à celui de la Grande-Bretagne. Cela dit, depuis quelques années, le climat britannique —et particulièrement celui du Kent— s’est réchauffé et a permis à Chapel Down de produire des vins comme le Chardonnay. Une petite note qui m’a surpris : de tous les vins produits en Grande-Bretagne, 95% restent en Grande-Bretagne et des 5% restants, la majorité est exportée au… Japon ! Il y a en effet peu de chance que vous trouviez une bouteille produite à Tenterden dans un supermarché français. Faites le plein dans le magasin du vignoble avant de reprendre l’Eurotunnel Le Shuttle ! Les champagnes du Kent Je ne vais pas vous faire un cours précis sur la fabrication du vin dans le Kent ; votre guide sera bien plus intéressant que moi. Cependant, les champagnes produits ici méritent un petit mot d’explication. Règle numéro un : les vins pétillants de Chapel Down n’ont pas le droit d’être appelés « champagnes ». Ils utilisent pourtant la méthode champenoise telle qu’utilisée en France mais ils ne sont pas produits en Champagne. Ils sont donc appelés « vins pétillants »… C’est beaucoup moins glamour mais leur goût est absolument sublime et très (très) semblable aux champagnes traditionnels. La dégustation de vins et vins pétillants à Chapel Down Je ne vais pas vous mentir, c’est ce que j’attendais à la minute où ma visite guidée a commencé ! Le guide vous donne des directives quant à la dégustation des vins. Vous y apprendrez les trucs et astuces des plus grands goûteurs et pourrez les juger en toute connaissance de cause. Chardonnay, Pinot rouge, vins pétillants,… Prenez des notes et n’hésitez pas à me dire celui que vous avez préféré. Le restaurant The Swan C’est le restaurant qui se trouve sur l’exploitation. Vous pouvez y déguster quelques en-cas ou y expérimenter un dîner succulent arrosé de vins produits au domaine. Et si vous avez encore le cœur à la dégustation, essayez les bières et gins locaux… Ceux-là aussi valent le détour. Je vous recommande donc cette découverte incroyable, réservez vite votre billet Eurotunnel Le Shuttle pour profiter des meilleurs prix.

Recettes typiques du Kent

Post image

Je vous l'ai déjà évoqué dans cet article sur la gastronomie anglaise, la gelée verte tremblotante servie dans les familles britanniques est un lointain souvenir ! Evidemment, on peut encore en trouver —ma fille adore le « jelly », d'ailleurs—mais la cuisine anglaise a depuis une dizaine d'années repris les rennes de la gastronomie et de nombreux restaurants proposent aujourd'hui des menus dignes des plus grands chefs français. Mais je ne vais pas vous refaire un topo de la gastronomie anglaise ici, je vais plutôt vous parler du comté du Kent et de ses spécialités culinaires. Vous êtes ici à un jet de pierre de la France avec Eurotunnel Le Shuttle ; il serait dommage de ne pas en profiter le temps d'un petit week-end ! 1. Le Kentish Huffkin — le petit pain à la fossette Il ressemble à un simple petit pain à fourrer… Pourtant il se démarque de ses concurrents par la petite fossette centrale que le boulanger lui confère avant de l'enfourner. Une véritable marque de fabrique. Le « Huffkin », un nom digne des romans de Harry Potter, reste bien traditionnel. Les ancêtres britanniques le dégustait garni de cerises fraîches (les cerisiers foisonnent dans le Kent) ; aujourd'hui les « pubs » vous le serviront au bacon ou à la saucisse. 2. Les Biddenden Cakes — biscuits charitables des sœurs siamoises Les célèbres biscuits de Biddenden dans le Kent. Crédit : Wellcome Images Ces biscuits durs gravés avec l'image des sœurs siamoises Chulkhurst sont distribués avec du pain et du fromage aux personnes âgées dans le village de Biddenden le Lundi de Pâques. Cette tradition commença au 11ème siècle lorsque les sœurs siamoises Eliza et Mary léguèrent des terres à l'église pour que celle-ci perpétue leurs dons aux personnes dans le besoin. Bien que les Biddenden Cakes soient des biscuits, gardez-les en souvenir… Ils sont en effet très (très) durs ! 3. La Folkestone Pudding Pie - cousine anglaise de la tarte au riz ! Même si elle porte le nom de « Folkestone Pudding Pie », cette tarte au riz crémeuse à souhait — dont la base est une pâte feuilletée (bien que certains utilisent une pâte brisée) — se retrouve dans tout le Kent. Elle est d'ailleurs souvent appelée « Kentish Lenten Pie » puisqu'on la sert traditionnellement au Carême (Lent en anglais). J'adore cette tarte, elle me fait penser à mon enfance et riz au lait que me préparait ma grand-mère. La Folkestone Pudding Pie est souvent garnie de baies telles que des myrtilles ou des raisins secs préalablement gonflés dans l'eau. 4. Le Kentish Cobnut Cake — gingembre et aveline à l'honneur Les Britanniques aiment beaucoup le gingembre. On le retrouve confit à consommer comme un bonbon, dans les bonshommes en pain d'épices et dans de nombreuses autres recettes. Dans le Kent, il est utilisé dans la confection d'un gâteau à l'aveline (sorte de noisette). En effet, en anglais l'aveline est appelée tantôt « cobnut », tantôt « filbert ». Le « Kentish Cobnut Cake » se dégustera lors d'un « afternoon tea » (le goûter anglais traditionnel) avec une bonne tasse de thé. 5. Le Cherry Batter Pudding — cerises, crème et pâte à crêpes Le « Cherry Batter Pudding », autre spécialité du Kent, ressemble étrangement au far breton. Il en a juste l'apparence car dès que vous le goûtez, c'est le « Yorkshire Pudding » qui envahit vos papilles ! La base de ce gâteau est une pâte à crêpes épaisse garnie de cerises. Je l'ai dégusté avec une bonne cuillérée de crème fouettée et une autre de gelée à la cerise. Succulent. 6. La Lamb's tail — un ragoût d'agneau particulier Ce plat traditionnel anglais date du 18ème siècle, lorsque l'élevage de moutons est introduit dans le comté du Kent. Et si vous parlez quelque peu l'anglais vous aurez compris de quoi il s'agit : un plat à base de la queue de l'agneau ! Préparée en ragoût avec oignons, pommes de terre et carottes, le plat « Lamb's tail » est cuit pendant plusieurs heures avant d'être versé dans une pâte brisée. Ce plat est aujourd'hui plutôt difficile à trouver à la carte mais certains « pubs » traditionnels continuent à le servir. Ouvrez l'œil ! 7. La Gypsy tart — souvenir d'écolier anglais Une belle « Gypsy tart ». Crédit : Jeppestown Les écoliers du Kent la connaissent bien puisqu'elle est souvent proposée au menu dans les écoles du comté. Faite à base de lait évaporé, de cassonade et de pâte à tarte, « la gypsy tart » fait l'unanimité auprès des enfants. En ce qui me concerne, je la trouve bien trop sucrée mais mes enfants n'ont pas été du même avis ! Et si vous voulez réaliser une version encore plus sucrée (et plus rapide), remplacez le lait évaporé par du lait condensé sucré… 8. Le Canterbury pudding — une tarte aux pommes surprise Ne vous méprenez pas, le « Canterbury pudding » n'est pas une tarte aux pommes comme vous la connaissez. Celle-ci est riche, crémeuse, acidulée et son centre fourré de pommes. Des tranches de pommes caramélisées garnissent également le dessus. Si vous êtes en chemin pour visiter la belle ville de Canterbury, ne repartez pas sans avoir goûté à se tarte traditionnelle.   Première image : Assortiment de pains dans le Kent, dont le Kentish Huffkin et sa fossette bien célèbre. Crédit : Herry Lawford

Visite champêtre à Crawley

Post image

En Angleterre, l'automne n'est pas toujours synonyme de pluie ou de journées maussades. Ici, l'automne rime avec balades dans les bois, collection de marrons et photos colorées. Les arbres y sont chatoyants et les jardins d'une beauté légendaire. Eh oui, c'est ça l'Angleterre en automne !   Alors on y va ? Je vous emmène vers une région proche du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone ; vous pourrez vous y rendre le temps d'une journée ou d'un petit week-end en famille. Bienvenue à Crawley, dans le West Sussex Si j'ai choisi le village de Crawley, c'est parce que je ne manque jamais une occasion de partager ma passion pour l'histoire et la nature avec mes enfants. Et Crawley vous offre les deux ! Des vestiges qui datent de l'Age de bronze y ont été retrouvés et les « Anglo-Saxons » lui auraient donné le nom de Crawley en 1316. Et si le village est resté méconnu pendant des siècles, la construction du chemin de fer dans les années 1840 l'a rendu plus accessible... Touristes et visiteurs venus des quatre coins du monde en ont fait une étape incontournable. Entre Londres et Brighton, cette petite bourgade offre tout ce dont vous pouvez rêver : balades, visites culturelles, shopping... Mais commençons par ce qui attire les foules à Crawley, ses domaines et parcs ! Tilgate Park Le parc de Tilgate s'étend sur plus de 160 hectares et comprend un tas d'activités qui réjouiront toute la famille. Mon mari a testé le parcours de golf, les enfants s'en sont donnés à cœur joie dans l'aire de jeux « Aventure » ; quant à moi, j'ai marché dans le domaine et médité sur les bords du lac. Le centre naturel de Tilgate Park a lui aussi enchanté les enfants. Situé dans le parc de Tilgate, il abrite plus de 100 espèces d'animaux ; dont plusieurs en voie de disparition. Vous y verrez également des espèces rares d'animaux de la ferme telles que des chèvres « Bagot » et des moutons « Boreray ». Le jardin de Nymans Les ruines de l’ancienne demeure du parc Nymans. Crédit : Martin Pettitt A la fin du 19ème siècle, Ludwig Messel, agent de change allemand, achète le domaine de Nymans pour être à la hauteur des sphères aristocratiques qu'il fréquente dans son métier. Il y viendra souvent pour s'y réfugier au calme et au vert avec sa femme et ses enfants, loin de l'effervescence londonienne. De génération en génération, les Messel ont transformé Nymans en l'un des jardins anglais les plus beaux du royaume. Des créations expérimentales aux plantes venues de par le monde, vous serez totalement éblouis ! Promenez-vous dans les jardins, jouez à cache-cache avec les enfants dans les bois (ils vont adorer, croyez-moi), installez-vous pour un pique-nique champêtre et une découverte de la maison ancestrale. Je vous le répète, il y en a pour tous les goûts. Et enfin, Buchan Country Park L’étang de Buchan Country Park à Crawley. crédit : Andrew Skudder Découvrez les 68 hectares de forêts et de landes du parc de Buchan. Un étang majestueux (je pensais que c'était un lac !) où les canards se prélassent et un étang réservé aux chiens qui souhaitent s'adonner aux joies de la nage ! Ici, c'est découverte nature. Des activités éducatives telles que l'observation des chauves-souris notamment et promenades plus ou moins sportives selon les niveaux. Mes enfants sont restés des heures à côtés des pêcheurs qui ont fait bonne pêche ce jour-là. Ma fille pense encore qu'on leur a porté bonheur ! Quant au village de Crawley Ambiance champêtre colorée à Wakehurst Place. Nous n'y sommes pas restés longtemps puisque notre escapade était orientée nature mais on nous a conseillé ceci pour notre prochaine visite: Le musée de Crawley qui propose des objets et images historiques de la ville. C'est ici que vous verrez les objets datant de l'âge de bronze et de fer. Le moulin à eau de Ifield ; le seul moulin à eau du Sussex de l'Ouest qui est encore en activité. Le jardin botanique de Wakehurst, qui fait partie de Kew Gardens à Londres.   Donc si l'Angleterre champêtre vous tente cet automne, rendez-vous sur la page de réservation d'Eurotunnel Le Shuttle, et pensez à réserver tôt pour profiter des meilleurs prix.

Le jardin de Sissinghurst

Post image

Si vous n'avez jamais visité le château de Sissinghurst dans le Kent en Angleterre, il est indispensable de l'ajouter à votre liste de découvertes. Ce n'est pas tant le château qui étonne à Sissinghurst, non, ce sont ses jardins. Ils sont absolument incroyables. Et chaque saison semble y amener une petite touche personnelle. J'ai visité les jardins de Sissinghurst en mai et j'ai été totalement éblouie. L'automne est maintenant à notre porte et je prépare déjà ma prochaine visite pour voir le jardin sous les couleurs chatoyantes de la saison. Un peu d'histoire Le « Sissinghurst Castle Garden » fut tantôt prison - pendant la guerre de Sept ans (1756-1763), 3000 soldats français y furent détenus - tantôt maison d'accueil pour personnes vulnérables (à la fin du 18ème siècle), tantôt exploitation agricole victorienne de renom au milieu du 19ème siècle. Mais ce qui fait de Sissinghurst ce qu'il est aujourd'hui est sans conteste son acquisition, en 1930, par l'écrivaine et poète Vita Sackville-West et son mari diplomate et écrivain Harold Nicholson. Ce sont eux qui transformèrent l'édifice et créèrent les jardins que vous aurez la chance d'explorer. A la mort de ses deux illustres propriétaires, le château de Sissinghurst et ses jardins furent cédés au National Trust, l'organisation qui gère les plus beaux bâtiments historiques et culturels du royaume britannique. La visite du château et des jardins La tour Sissinghurts et ses 78 marches. Je vais être honnête, ce sont les jardins de Sissinghurst qui m'ont le plus intéressée mais si vous voulez visiter le château et ses annexes, voici une petite liste de ce que vous pouvez découvrir : La bibliothèque - qui est restée telle que Vita et Harold l'ont aménagée dans les années 30. Le domaine (qui comprend les différents jardins) - plus de 180 hectares de promenades. La tour - construite au 16ème siècle ; vous pouvez gravir les 78 marches qui vous mènent à son sommet et à une vue imprenable sur le domaine de Sissinghurst et le Kent environnant. Les jardins - j'y reviens ci-dessous mais sachez qu'ils sont organisés de manière thématique. Le potager bio dont les légumes vous seront servis au restaurant du domaine « Granary ». L'ancienne laiterie, la boutique-souvenirs et la jardinerie pour terminer la balade en beauté. Les jardins de Sissinghurst Castle Les murs d’enceinte des jardins de Sissinghurst. Le clou du spectacle à Sissinghurst : les jardins ! Véritable dédale de nature, ils sont organisés tels que les pièces d'une maison et ont tous leur particularité. Vous vous promenez dans une sorte de labyrinthe et marchez le long d'une gigantesque haie d'ifs sculptée à la perfection et de murs de briques ancestraux. L'ambiance y est indescriptible… Je n'ai pas la main verte mais mon ami, qui est jardinier, visite les jardins de Sissinghurst à chaque saison et s'en inspire dans ses créations. Alors, je ne vais pas vous les évoquer tous mais voici les deux (trois) jardins que j'ai préférés : Le jardin blanc (The White Garden) Il s'agit du plus renommé. Et ce n'est pas étonnant ; quand vous y entrez vous êtes directement transporté dans un paysage quasi féérique. Le « White Garden » est entouré de murs de brique rouge sur lesquels clématites, rosiers grimpants et glycines ont élu domicile - tous sont d'un blanc limpide. On continue notre chemin entre les cosmos, lavatères et anthémis, blancs eux aussi. Même les papillons que l'on y a aperçu étaient blancs… A croire que tout était prévu. Un peu plus loin dans un coin, à l'abri des regards vous découvrirez une glycine japonaise « Alba » et un figuier. Ils servent de parasol romantique à la table en bois et aux chaises qui l'entourent. On imagine Vita et Harold dégustant un « afternoon tea » (goûter anglais) et admirant la merveille qu'ils ont mis tant d'années à créer. Les vergers (The Orchard et The Nuttery) L'un est un verger composé de pommiers et poiriers. Des rosiers grimpants sur les troncs, des sentiers dessinés dans les herbes hautes, des abeilles qui butinent et trouvent refuge dans les ruches ; j'ai l'impression de vous décrire les vacances en Normandie de mon enfance ! C'est tout simplement magique. Un pavillon construit à la mémoire d'Harold en 1969 ajoute encore au charme de ce jardin ! Passons ensuite à l'autre verger, celui qui est composé de noisetiers… C'est lors de la découverte de ces noisetiers que Vita et Harold ont décidé d'acquérir Sissinghurst Castle. Ce verger a ensuite servi d'inspiration au développement du reste du domaine. Et pour les enfants ? Promenez-vous sur les sentiers colorés et remplis de parfums floraux.. Crédit : Charlie Dave S'ils sont comme les miens, ils vont adorer. Les papillons, les insectes, les couleurs et senteurs… Ils seront comblés. De plus un parcours est à votre disposition à l'accueil pour que les enfants découvrent l'endroit en s'amusant. Préparez vite votre visite à Sissinghurst et réservez votre billet Eurotunnel Le Shuttle sur notre site. Première image - Crédit : Herry Lawford  

Visitez Deal dans le Kent

Post image

A environ 35 minutes en voiture du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, sur la côte du Sud-Est de l'Angleterre, se trouve la petite bourgade maritime de Deal. Maisonnettes de pêcheurs, demeures de l'époque Georgienne, front de mer croquignolet et un château de l'époque Tudor sur la plage ! Vous l'aurez compris, un petit voyage à Deal dans le Kent est à mettre sur votre liste de visites insolites à faire le week-end, de l'autre côté de la Manche. Le château de Deal Le château Tudor de Deal, magnifique vestige de l’Histoire. D'influence Tudor — puisque commissionné par Henri VIII — ce beau château médiéval, totalement restauré il y a peu, va vous éblouir. Comme je vous l'ai déjà dit dans de nombreux articles, je suis une grande passionnée de vieilles pierres et dès que j'en ai l'occasion, je trouve le moyen de faire un petit détour familial à la découverte d'une autre “ruine” (comme mon mari les appelle !). Mais le château de Deal est loin de ressembler à une ruine ! D'abord, sa forme est incroyable. C'est une rose éclose qui a servi d'inspiration à son élaboration. Tout y est arrondi, même si les rigueurs du temps et les nombreuses restaurations au cours des siècles lui ont enlevé quelques-uns de ses galbes ! Découvrez-y aussi une carte géante qui représente l'Europe au temps des Tudor ; c'est impressionnant. Et les enfants alors ? Si vous avez des petits, vous êtes au bon endroit. Ils peuvent emprunter des bottes et un mousquet en bois avant de s'aventurer dans les tunnels et coins sombres du château et laisser libre cours à leur imagination. Les boutiques de la “High Street” Ah le shopping ! Si la majorité des villages balnéaires anglais ne sont pas vraiment des destinations shopping par excellence (mis à part peut-être Brighton), Deal fait exception ! Vous déambulez dans des ruelles historiques mignonnes à croquer jonchées de bars, de restaurants et de boutiques indépendantes. Un vrai délice pour les yeux et les papilles ! Si vous y allez le samedi, vous aurez également la chance de découvrir le petit marché qui s'y tient chaque semaine. Sustentez-vous avec un superbe “fish & chips” suivi d'une bonne crème glacée… Oui, pas de doute, vous êtes bien sur la côte anglaise ! Les pieds dans l'eau sur la plage de Deal La plage de Deal et ses cabanes ; plage familiale par excellence. Une belle plage de galets vous attend. Malgré le monde déambulant dans le village et dans les boutiques, la plage était relativement sereine lors de notre visite. On peut s'y installer un bon livre à la main pendant que les enfants regardent les pêcheurs ou partent à la recherche de galets à peindre ou à collectionner en vue de faire des ricochets dans les eaux calmes de la mer. La jetée : “Deal Pier” La jetée de Deal illuminée au crépuscule, un paysage digne de conte de fées. Une plage anglaise ne serait pas complète sans sa jetée ! Celle de Deal, sur pilotis en bois n'a rien de grandiose mais elle a le charme indéniable du temps qui passe. Promenez-vous jusqu'au bout de la jetée et essayez de voir la côte française (si le temps s'y prête !). Ou délassez vos jambes en dégustant un bon petit déjeuner anglais et un café au restaurant de Jasin que vous trouverez au bout du “Pier”. Mes enfants ont surtout aimé rester à côté des pêcheurs pour voir si “ça mordait”. Pas de chance, ce jour-là, aucune prise !! Théâtre et musique à l'Astor Theatre Et enfin, si vous voulez vraiment vous imprégner du folklore et de la culture anglaise, réservez des billets au théâtre Astor de Deal. J'y ai vu un groupe rendant hommage à Fleetwood Mac il y a un peu plus d'un an et c'était fabuleux. Leur programme est plutôt éclectique : de spectacles de danse en concerts et de pièces de théâtre pour les enfants en ateliers divers, je vous assure que  vous y trouverez votre bonheur. Convaincus ? Rendez-vous sur la page de réservation d'Eurotunnel Le Shuttle, et pensez à réserver tôt pour profiter des meilleurs tarifs.

Visitez Knole House

Post image

Vous le savez, l'Angleterre est un vrai repaire de demeures ancestrales, châteaux-forts et autres édifices fantastiques. Tous, bien souvent, superbement conservés Je reviens d'une visite de Knole House dans le Kent (non loin de Sevenoaks) où j'ai emmené mes parents cet été. Ils ont adoré et comme Knole House se trouve à seulement 1h15 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, ils ont déjà le projet d'y revenir avec mes grands-parents et neveux, depuis la France. La rumeur : Knole serait une maison "calendrier" Une maison calendrier est une demeure construite en fonction du nombre de jours, de mois et de semaines de l'année. Knole House possède en effet 365 pièces, 52 escaliers, 12 entrées et 7 cours intérieures ! Rien d'officiel quant à la véracité de cette rumeur, mais j'ai bien aimé l'anecdote ! Ne manquez pas une balade dans le domaine Knole Park ; superbe. Crédit: National Trust Images, James Dobson Cela dit, Knole House est un édifice impressionnant logé en pleine campagne. Il faut dire que le parc qui l'entoure fait près de 400 hectares et les biches et cerfs qui l'habitent ne sont pas du tout farouches ; une autre raison d'y emmener les enfants qui se feront une joie de les observer. Construite au 15ème siècle pour l'archevêque de Canterbury C'est probablement l'année de construction de Knole House qui m'a le plus surpris : 1456 ; c'est encore le Moyen-Age ! Pourtant, les traces du temps semblent avoir épargné la demeure. Bien-sûr, des travaux de rénovation (les derniers en date viennent de se terminer d'ailleurs) et des ajouts d'annexes et autres pièces ci-et-là ont aidé à la conservation et au caractère imposant de Knole House. Cela dit, le mélange d'architecture médiévale et les ajouts de la Renaissance donnent à la Knole House un charme indéniable. Art et histoire De peintures célèbres en sculptures, vous découvrirez une multitude d’objets étonnamment bien conservés. Crédit: National Trust Images, James Dobson Au 16ème siècle, la reine Elizabeth I cède Knole House à son neveu, Thomas Sackville. Près de 400 plus tard, la famille Sackville est toujours propriétaire de l'édifice ; protégé par l'association National Trust. La famille Sackville a accumulé au cours des siècles artéfacts et autres objets d'art impressionnants. Vous y verrez, entre-autres, des œuvres de Reynolds et Gainsborough mais aussi du mobilier datant du 17ème siècle qui vous fera faire un véritable bond dans le temps ! Une balade dans les nombreuses salles de Knole House La salle de bal ou « Ballroom » à Knole House, Kent. Crédit: National Trust Images, James Dobson Si vous êtes comme mes parents (et comme moi), vous déambulerez dans les belles chambres, salles et autres pièces notoires. Découvrez-y le "Ballroom" (impressionnante salle de bal), la "Reynolds Room" ou encore la chambre du roi (King 's Room). La qualité de la restauration de ces salles est incroyable ; vous y admirerez les tapisseries gigantesques, le mobilier rutilant et les peintures célèbres. Pour ma part, c'est le lit dans la chambre du roi qui m'a impressionné. C'est là que dormait le roi James II au 17ème siècle ; un vrai voyage dans l'Histoire britannique ! La tour Gatehouse S'il vous reste de l'énergie après les visites exposées ci-dessus, rendez-vous à la "Gatehouse Tower ». Empruntez l'escalier à spirale jusqu 'en haut (si vous avez le vertige, abstenez-vous !) et profitez de la vue panoramique sur le domaine de Knole et ses environs. Un vrai coup de cœur. Montez les marches de la tour Gatehouse pour une vue magnifique. Un parc à cerfs médiéval Après la visite intérieure, on a pris un bon bol d'air dans le parc qui entoure la demeure. Knole Park est l'unique parc à cerfs de l'époque médiévale qui subsiste dans le comté du Kent. Et des cerfs, on en a vus ! Des biches également. Ils gambadent entre les arbres ancestraux qui ajoutent au décor champêtre de l'endroit. D'ailleurs, si vous visitez Knole House en famille, emmenez un pique-nique ; de nombreuses zones y sont dédiées. Les cerfs à Knole Park. Et puis pour la petite histoire - et les férus de musique rock - c'est ici, à Knole Park que les Beatles ont tourné un film publicitaire pour leurs titres : "Strawberry Fields Forever" et "Penny Lane". Vous l'aurez compris, encore une visite culturelle à mettre à votre agenda cette année. Rendez-vous sur la page de réservation d'Eurotunnel Le Shuttle, et pensez à réserver tôt pour profiter des meilleurs tarifs. A 35 minutes de traversée à partir de Calais, l'Angleterre est à un jet de pierre !

Le château de Scotney dans le Kent

Post image

Vous le savez sans doute déjà, l'association National Trust en Angleterre regroupe de nombreux monuments, châteaux et parcs historiques. Et avec l'automne à nos portes et l'hiver qui n'est pas loin, j'ai besoin de couleurs et de nature. Ça tombe bien, le château de Scotney dans le Kent a tout ce qu'il faut pour passer un moment nature coloré mémorable avec ma famille venue de France. Si vous aimez l'histoire L'origine du « vieux » château de Scotney remonterait au 12ème siècle. Les premiers témoignages de son occupation sont recueillis en 1137. Les siècles passent et en 1778, la famille Hussey prend place en la demeure avant de la céder au National Trust en 1970. La maison du domaine fut construite par Edward Hussey III. A ne pas confondre avec le château original dont les ruines subsistent encore sur une île entourée de douves et d'un lac. Quand je vous disais que c'était romantique à souhait! La maison du domaine de Scotney Castle Entrée du manoir des Hussey à Scotney Castle. Les Hussey (derniers propriétaires du domaine, donc) étaient de grands collectionneurs et gardaient à peu près tout ! Vous imaginez le capharnaüm… Quatre siècles d'accumulation de trésors et autres babioles. Vous n'aurez pas accès à toutes ces merveilles mais les collections qui sont exposées vous feront voyager à travers les générations de cette famille aristocratique.  Peintures, tapisseries, mobilier et livres, on a le sentiment que la dernière propriétaire de la place est sortie faire des emplettes et reviendra sous peu ! Bon à savoir : Il y a une porte dérobée dans la bibliothèque. Essayez de la trouver ! La Première Ministre britannique Margaret Thatcher possédait un appartement dans la maison de Scotney Castle lorsqu'elle était à la tête du pays. L'acteur du film « Pretty Woman », Richard Gere a tourné un film ici en 1979 (« Yanks »). Il y a une empreinte d'iguanodon dans la carrière du château ! Le jardin du château de Scotney Je vous le disais plus haut, le domaine de Scotney ressemble à une peinture romantique. Et pas qu'en automne d'ailleurs. Au printemps, le château en ruines semble sortir des buissons de rhododendrons et d'azalées. En automne, son reflet dans les douves qui l'entourent prend des allures bariolées : pourpre, ocre et orange priment ! Et si le paysage est aussi incroyable, c'est parce qu'il est passé par une phase classique avant de reprendre un « look » plus naturel. En effet, les paysagistes responsables du domaine de Scotney depuis le 18ème siècle s'inspiraient uniquement de peintures de l'époque, ce qui donnait au jardin une allure nette et sans relief. A partir de 1800, l'humeur est au grandiose. Et cela se voit encore aujourd'hui : une nature luxuriante a fait place aux jardins tracés à la règle ; on revient à un style beaucoup plus naturel. Un vrai conte de fées Reflet du château en ruines de Scotney dans ses douves !. C'est vrai Scotney Castle semble tout droit sorti d'un conte de fées. Entre le château et ses douves. Les azalées, les rosiers vieille Angleterre et la glycine qui recouvre les murs de grès… Vous assisterez à un véritable festival de couleurs ; quelle que soit la saison que vous choisissez pour vous y rendre. Et pour les petits L'aire de jeux de « Badger et Pepper » attend vos enfants dans le jardin. Balançoire dans les arbres, percussions naturelles et cabane de jeux. Les petits vont être comblés. Et pour ceux qui n'ont pas peur de se salir, ils pourront même fabriquer des tartes à la boue dans la cuisine réservée à cet effet ! Quant aux plus grands, la construction d'une vraie cabane dans les bois pourra les occuper pendant que les parents partent à la découverte des lieux. Et enfin la balade et ses merveilles Profitez des plus belles vues sur le parc, les ruines, la maison et les douves. Une balade balisée d'un peu plus de trois kilomètres. Vous avez le choix entre quatre balades et pouvez acheter un plan qui vous donnera tous les détails, ou vous pouvez suivre les balises bleues parsemées dans le domaine. Ne manquez pas la balade d'automne qui est organisée du 21 octobre au 12 novembre (à 11h30 et à 14h00).

Top 5 des châteaux hantés

Post image

Ce n'est pas une surprise, l'Angleterre est LA destination par excellence pour qui souhaite séjourner dans un vrai château hanté (avec de vrais fantômes !). Je vous fais le topo des cinq châteaux hantés les plus célèbres du Kent (et de l'Angleterre d'ailleurs). Vous voilà prévenus ! Le Kent, villages et châteaux hantés à profusion Comme je l'ai déjà évoqué à maintes reprises, le Kent est surnommé le « jardin de l'Angleterre ». Pourtant, de nombreux britanniques le savent, il s'agit également de l'un des comtés qui compte le plus de châteaux dits-hantés. Documents et témoignages semblent soutenir les histoires de fantômes que l'on y raconte. Alors si vous voulez pimenter votre fête d'Halloween, suivez-moi ! 1. Le village hanté de Pluckley Eh oui, on commence fort ! Ici c'est tout le village qui serait hanté ! Et il s'agit du plus célèbre du royaume (si pas du monde !). L'église du village le plus hanté du Kent ; Pluckley. credit: Stephen Nunny   Fantôme #1 : D'après mes renseignements, le directeur de l'école du village à la fin de la première guerre mondiale a été aperçu pendu à un arbre de l'avenue Dicky Buss ! Fantôme #2 : Le fantôme d'un voleur de grands chemins apparaîtrait dans la bien-nommée « Fright Lane » (rue de l'Epouvante !). Il aurait été impliqué dans une bagarre et embroché par l'épée de son adversaire ! Fantôme #3 : Un attelage fantôme traverse également le village de temps à autre. Il est accompagné par le bruit assourdissant des sabots sur les pavés… Apparemment, c'est à Maltman's Hill que vous aurez le plus de chance de l'apercevoir ! Enfin, si vous avez de la chance (ou pas !). Bref, il s'agit probablement de la destination la plus terrifiante du périple. Si vous vous sentez l'âme d'un chasseur de fantômes, c'est ici que vous devrez faire étape pour commencer ! 2. Le parc hanté Mote Park Ici encore, pas vraiment un château mais c'est ce que je trouve encore plus terrifiant ! Non loin de Maidstone (toujours dans le Kent), le parc Mote Park. Fantôme #1 : Le fantôme d'une petite fille se promènerait dans les sentiers du parc au crépuscule ! Et pour les sceptiques, sachez que cette histoire n'a pas uniquement été relatée par un ou deux touristes en quête d'attention. Non, des dizaines de promeneurs ont rapporté les mêmes détails ! Fantôme #2 : L'apparition d'un moine dans le parc a également suscité l'intérêt des visiteurs du monde entier. Cela dit, c'est dans les années 40 que le moine a été aperçu pour la dernière fois. 3. Le prieuré de Bilsington Le prieuré de Bilsington fut autrefois un monastère, construit au 13ème siècle. S'il fut habité par des prêtres au départ, il devint ensuite le repaire de trafiquants de drogue quelques siècles plus tard. L'apparition la plus fréquente est sans doute l'Ordre des moines. Ceux-ci apparaîtraient dans les chambres du prieuré de temps en temps. Le prieuré reste cependant une destination idyllique pour les couples à la recherche de l'endroit de rêve pour se marier. Ses superbes jardins et son parc semblent prendre le dessus sur les fantômes qui résident dans la place ! 4. Les fantômes du château de Hever Le château de Hever est l'un des châteaux historiques du Kent les plus connus. Construit à la fin du 13ème siècle, il servait de résidence au commerçant Henry Bullen—dont le fils changea le nom en « Boleyn » ! Vous l'avez deviné, il s'agit bien du château où a grandi Anne Boleyn, la seconde épouse du roi Henri VIII. Peut-être le savez-vous (ou pas), Anne Boleyn fut décapitée en 1536 sur ordre de son mari. Son fantôme arpenterait maintenant les couloirs et le domaine du château de Hever. Son âme hanterait sa maison d'enfance car c'est là que se trouvent ses plus beaux souvenirs. D'après les témoins qui ont rapporté son apparition, elle se promènerait dans les jardins non loin de la rivière Eden. C'est durant la période de Noël que les promeneurs semblent l'apercevoir. Mais n'ayez crainte, le fantôme d'Anne Boleyn est plutôt pacifique et ne fera même pas état de votre présence. Le château d’enfance d’Anne Boleyn, seconde épouse du roi Henri VIII. 5. Le château de Douvres J'ai gardé le meilleur pour la fin ! Surnommé « la clé de l'Angleterre », le château de Douvres a joué un rôle décisif dans l'histoire de la Grande-Bretagne, depuis sa construction au 12ème siècle. Il a protégé les terres britanniques de nombreuses invasions—dont notamment celle de l'armée de Napoléon Bonaparte. Pendant la seconde Guerre Mondiale, il est utilisé comme quartier général et souvent visité par le Premier Ministre de l'époque, un certain Winston Churchill ! C'est donc presque logique que des phénomènes paranormaux s'y déroulent fréquemment. Fantôme #1 : L'apparition la plus effroyable est sans conteste l'enfant au tambour sans tête ! Je vous l'ai dit, c'est plutôt cauchemardesque. D'après l'histoire, l'enfant aurait été décapité lors d'un cambriolage au château il y a quelques siècles. On peut parfois l'apercevoir (sans tête) avec son tambour sur lequel il tambourine sans cesse ! Fantômes #2 : Dans les tunnels souterrains qui parcourent le château, les fantômes de soldats britanniques de la seconde Guerre Mondiale crient de douleur… L’imposant château fortifié (et hanté) de Douvres.   Alors si vous voulez vous aussi venir à la chasse aux fantômes en Angleterre cet automne, rendez-vous sur la page de réservation d'Eurotunnel Le Shuttle, et pensez à réserver tôt pour profiter des meilleurs tarifs. Première image : L’un des emblèmes de l’Angleterre, le Château hanté d’Hever.

Le chantier naval de Chatham

Post image

L'anniversaire de mon grand-père approche et je lui réserve une surprise de taille ! Un voyage dans le Kent, le temps d'un week-end et la visite de l'incroyable « musée » de Chatham Historic Dockyard (chantier naval historique de Chatham), véritable emblème de la Marine royale britannique. A moins d'une heure du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, il va être comblé ! Un peu d'histoire Le chantier naval historique de Chatham se proclame le mieux conservé de toute l'histoire navale mondiale. Créé sous l'ère Tudor au 16ème siècle, vous y verrez encore aujourd'hui des bâtiments de l'époque, des bateaux de la Royal Navy qui ont servis lors de guerres ainsi que tout ce dont on peut s'attendre sur un chantier naval. Mon grand-père nous guidera puisqu'il était lui-même dans la Marine française ! Pas moins de 32 hectares d'histoire vous attendent ! Malgré la taille du domaine et la variété de choses à voir, il est presque impossible de se perdre. Et je n'ai pas du tout le sens de l'orientation ! Vous pourrez admirer chaque recoin du chantier et apprendre l'histoire fascinante des bâtiments (bateaux ou bâtiments en brique) en suivant le parcours fléché. Le site est aussi idéal pour un voyage en famille. Des aires à pique-niques un peu partout et un petit café assorti d'une aire de jeux intérieure raviront les petits ; et mon grand-père. Nous n'aurons pas le temps de tout visiter donc j'ai retenu les meilleures visites. Les voici : 1ère étape : le Big Space Absolument colossal, cet « entrepôt » aux voûtes magnifiques—construit en 1838—accueillait les bateaux en cours de construction, à l'abri des regards (et espions). Les voûtes impressionnantes de l’entrepôt « Big Space » crédit : Chatham rating   Vous y verrez une large collection de véhicules militaires tels que des chars d'assaut et des démineurs notamment. Mais c'est le bâtiment en lui-même qui est époustouflant. Vous pouvez monter (par l'escalier ou l'ascenseur) pour avoir une vue imprenable sur la structure en bois baignée de lumière, depuis la mezzanine. Cette partie intéressera plutôt mon grand-père que les enfants mais c'est sa journée donc on l'y accompagnera volontiers. 2ème étape : Au cœur du chêne (ou Heart of Oak) Dans ce bâtiment historique vous plongerez au début du 19ème siècle à la découverte du chantier de Chatham de l'époque. Il s'agit d'une expérience digitale, et vous aurez vraiment l'impression d'y être ! Vous suivrez le constructeur naval (digitalisé), John North, et son petit-fils qu'il veut convaincre de devenir constructeur naval également ; le petit souhaitant rejoindre les forces armées. L'histoire est projetée tout autour de vous ce qui la rend encore plus vraie que nature ; la qualité est assez impressionnante, on s'y croirait. Toute notre petite famille a adoré et je sais que Papy sera ravi lui aussi ! 3ème étape : 400 ans de cordes (The Rope Walk) La corderie victorienne (The Victorian Cordery) est un bâtiment de 4 kilomètres de long où l'on fabriquait (et fabrique encore d'ailleurs) les cordages —qui étaient ensuite utilisés sur les bateaux. C'est ce que j'ai préféré. La corderie victorienne, toujours en activité aujourd’hui - crédit : Geni Notre guide, une veuve victorienne habillée en costume d'époque, nous a appris pourquoi les cordes sont tellement importantes dans la marine. Vous pourrez même vous essayer au tressage de celles-ci. 4ème étape : le sous-marin naval Ocelot Non seulement je n'avais jamais vu de sous-marin (en vrai !) mais celui-ci est le dernier de la sorte à avoir été construit à Chatham, quand le lieu était encore en activité. En tout 57 sous-marins ont vu le jour ici ! Visitez un sous-marin à Chathm - crédit : Danny Robinson Votre guide vous emmène à travers la salle des torpilles, les couchettes, la petite cuisine et la salle des officiers pour enfin voir la salle des commandes. Je ne peux même pas vous dire à quel point mes enfants étaient impressionnés (il n'y a pas qu'eux d'ailleurs !). Notre visite s'est terminée là mais je compte voir les deux autres bâtiments navals et la « maison au trésor » au n°1 Smithery lors de mon retour dans quelques semaines. Bon à savoir Les billets adultes sont à £22 (ou 24,60€), les enfants de plus de 5 ans paient £13 (ou 14,54€) et c'est gratuit pour les moins de 5 ans. Les billets sont valides pendant 12 mois ce qui vous permettrait de faire plusieurs voyages dans le Kent au cours de l'année. Les visites guidées du sous-marin Ocelot et de la corderie victorienne sont sur base de tickets-horaires. Les réservations et tickets sont gratuits mais distribués sur base du premier arrivé, premier servi. Arrivez tôt pour éviter les mauvaises surprises (tous les billets distribués).   Première image: Le HMS Cavalier & Destroyer à Chatham Dockyard dans le Kent - crédit : Oast house archive

The View Hotel

Post image

Le View Hotel – En voiture avec vue sur la mer !    Situé à quelques mètres de la mer à Folkestone, vous vous réveillerez tranquillement avec une vue magnifique sur la Manche appelée par les anglais, l’English Channel ! C’est un instant magique et vraiment dépaysant qui vous attend dans cet hôtel restauré avec goût. Un arrangement architectural réussi laissant l’empreinte du passé allié au confort et aux couleurs d’aujourd’hui. Profitez d’un séjour dans le Kent pour vous faire chouchouter dans cet hôtel 4*. Le personnel est au petit soin pour ses clients et son environnement étonnant entre jardins et front de mer vous fera vite oublier la grisaille du quotidien. Vous vous sentirez bien dans cet endroit cosy et chaleureux, il ne reste plus qu’à vous commander un cocktail au bar pour bien commencer ce petit séjour dans le Kent.

Voyage en famille à Leeds

Post image

Le comté du Yorkshire en Angleterre fait partie de ces régions méconnues souvent oubliées des touristes. Et c’est tant mieux pour nous ! Montez au nord de l’Angleterre le temps d’un week-end, vous ne serez pas déçus ! Leeds en famille J’ai découvert la ville de Leeds il y a maintenant plusieurs années lors d’un échange universitaire. Et j’ai été littéralement conquis ! Aujourd’hui c’est en famille que je m’y rends et, avec mes neveux et nièces, j’ai découvert des endroits dont je n’avais même pas idée ! Pour commencer… Le centre-ville de Leeds jouit de nombreux piétonniers, au grand bonheur des enfants qui peuvent gambader dans les ruelles pavées, flanquées de façades victoriennes. Moi-même, j’y passerais des heures tellement l’atmosphère y est agréable. Et bien entendu comme dans toute grande ville britannique, une rivière traverse Leeds. C’est la rivière Aire et une promenade sur les quais est toujours la bienvenue. Après ce bon bol d’air, place à l’histoire… Visite au musée Royal Armouries Chevalier en armure d’époque au Royal Armouries de Leeds Le musée Royal Armouries est gigantesque et je peux vous assurer que petits et grands y trouveront leur compte. En effet, il abrite pas moins de 3000 ans d’armes et d’armures utilisées dans des batailles souvent célèbres. Vous y verrez des démonstrations de duels à l’épée et des joutes (vérifiez les horaires sur le site du musée), mais aussi une collection impressionnante d’armes anciennes provenant, notamment, de la Tour de Londres. L’entrée au musée est gratuite et vous pourrez même vous y rendre en bateau ! Le taxi maritime (Leeds Dock Water Taxi) vous emmène de Leeds Dock au musée Royal Armouries ! Vous ai-je dit qu’il est GRATUIT lui aussi ? Exploration du Roundhay Park et son jardin tropical Partez à la conquête de plus de 280 hectares de nature, flore et faune. Roundhay Park et son Tropical World proposent une série d’activités, un zoo et une forêt tropicale où papillons et oiseaux exotiques enchanteront les enfants. Des heures de bonheur à arpenter les sentiers à la recherche d’insectes, de fleurs et autres curiosités. Quant à moi, la découverte du château en ruines, absolument superbe, m’a laissé sans voix. Harewood House et ses beaux jardins Une demeure digne des plus beaux romans de Jane Austen : Harewood House à Leeds Située non loin de Leeds, en pleine campagne, la demeure du comte et de la comtesse de Harewood vous attend pour une visite épique. Mais ce sont les jardins (qui ont gagné de nombreux prix) de Harewood House qui sont à couper le souffle. Des plantes et fleurs du monde entier y sont réunies et le jardin Himalayen est tout à fait étonnant ; mon favori d’ailleurs ! Le Musée Leeds City pour les enfants Gratuit, ce musée semble être le lieu incontournable des familles avec enfants qui viennent en voyage à Leeds. Un monde pour les petits « Toddler Town » ainsi que des galeries interactives et une exposition sur la vie sur terre sont autant d’aventures que les petits adoreront. N’hésitez pas à visiter le site du musée pour découvrir les activités et événements en vigueur lors de votre visite, ils changent régulièrement. Retour dans le temps à l’abbaye de Kirkstall Charme romantique (et gothique) à l’abbaye de Kirkstall dans le Yorkshire. Au nord-ouest de Leeds, le monastère en ruines Kirkstall Abbey est l’image même du romantisme ! Vous serez totalement éblouis. Une balade dans ses jardins historiques et un moment pour vous imprégner des lieux qui ont vu passer de nombreux badauds en leurs murs vous dépayseront certainement. Savourez un bon pique-nique dans les jardins et emmenez la famille au musée de l’endroit pour en savoir plus sur l’histoire de ce superbe monastère. Le fameux Temple Newsam Temple Newsam est une maison de l’époque jacobéenne dont le domaine est couvert de forêts, d’aires de sports et de jeux. Une ferme fait aussi partie des attractions et les enfants y découvriront des cochons, canards, moutons et chèvres. Ils pourront même essayer d’attraper les petits cochons et les poules qui courent en toute liberté dans la place ! Et peut-être un peu de shopping ? Mesdames (et Messieurs, ne les oublions pas !), vous serez ravies d’apprendre que Leeds a été baptisée le « Knightsbridge du Nord » (Knightsbridge est un quartier de boutiques luxueuses à Londres ; Harrods étant l’emblème du quartier) ! Et pour cause ; les arcades en verre qui surplombent les rues du Victoria Quarter proposent des boutiques telles que Louis Vuitton, Harvey Nichols et Mulberry. Et si vous (et votre budget !) préférez les magasins plus abordables, rendez-vous à Kirkgate Market. Plus de 800 enseignes et échoppes où vous trouverez vraiment toutes sortes de choses à manger, porter et admirer ! Vous l’aurez compris, Leeds est une destination de voyage en famille par excellence. Et à partir du terminal d’Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, vous êtes à un peu plus de 4h30 —et dans le confort de votre voiture—de toutes les merveilles qui vous attendent.

Parc animalier de Wingham

Post image

Les vacances scolaires sont bel et bien là ! Et avec elles, l’éternelle question : « qu’est-ce qu’on peut faire pour occuper les enfants ? ». Eh bien, j’ai fait le travail pour vous (enfin presque ) : je vous emmène en Angleterre, dans le Kent, à la découverte du superbe parc animalier Wingham Wildlife Park. L’avantage pour vous qui venez de France, c’est la proximité du parc et du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone : 45 minutes en voiture ! Vous pouvez même envisager le voyage en une journée en partant tôt le matin ! Bienvenue au Wingham Wildlife Park  Non loin de Canterbury (et sa fameuse cathédrale), le parc animalier de Wingham abrite plus de 200 espèces d’animaux. Un parc vaste et assorti d’aires de pique-nique et de jeux pour les enfants. Le parc de Wingham est sans conteste une attraction qui ravira vos petits (et plus grands !). Et si cette fois je vous suggère le Wingham Wildlife Park plutôt que l’autre belle réserve d’animaux dans le Kent, Port Lympne Reserve, c’est pour son intimité ! En effet, ici vous aurez le loisir de poser des questions aux gardiens du parc qui connaissent les animaux sur le bout des doigts.  Des animaux inédits dans le Kent Saviez-vous que vous pouvez admirer ces magnifiques crocodiles en Angleterre ? Crédit : Barry Badcock Un bon nombre d’espèces à Wingham sont inédites dans le Kent. Vous pourrez y découvrir (ici seulement) des mandrills ; ces superbes singes au museau bleu et rouge. Mais aussi des pingouins, des crocodiles du Nil, des tortues géantes Aldabra et des loutres à poils doux ! Quant au Douroucouli, petit singe nocturne vraiment mignon, il n’y a qu’ici que vous le verrez. Aucune autre réserve d’animaux dans le monde n’en possède… Si vous avez aimé Jurassic Park… Bienvenue au « Jurassic Park » du Kent ! Crédit : Abi Skipp Vous allez adorer les 29 dinosaures grandeur-nature disséminés dans le parc depuis 2016. Certains dinosaures bougent et rugissent comme ils le faisaient à l’ère préhistorique. Un spectacle éblouissant pour vous comme pour les enfants. Aussi, préparez vos appareils-photos pour les mises en scènes dans lesquelles vous pourrez sortir d’un œuf de dinosaure ou vous faire pourchasser par un T-Rex de 13 mètres de long alors que vous piloterez une jeep pour lui échapper ! Adrénaline garantie… Rencontres personnelles avec les lémuriens et autres animaux sauvages Le panda rouge tellement mignon. Crédit : Barry Badcock Si vous vous pâmer devant les photos de lémuriens, ne cherchez pas plus loin. L’enclos des lémuriens du Wingham Wildlife Park est fait pour vous ! Achetez l’expérience lors de votre achat de billets d’entrée au parc et passez 15 à 20 minutes avec les marsupiaux. Et ce n’est pas tout ! Vous rêvez de rencontrer un tigre ? C’est possible ! Un puma ? Pas de problème ! Un panda rouge ? Il n’y a qu’à demander ! Vous l’avez compris, le Wingham Wildlife Park a quelque chose d’exceptionnel : des rencontres personnelles avec les animaux. Pour certains, vous pourrez même les nourrir. On a rencontré le panda rouge avec ma fille et c’était une expérience magique qu’elle n’est pas prête d’oublier. Refuge et protection des animaux L’autre belle raison de se rendre dans ce parc d’animaux du Kent, c’est son implication dans la conservation et la protection des animaux en voie de disparition. Des fiches éducatives qui expliquent aux visiteurs comment ils peuvent participer aux projets sont mises à disposition ; et le parc offre aussi un environnement propice à la reproduction des espèces en danger. Par conséquent de nombreuses espèces provenant d’autres parcs sont régulièrement transférées à Wingham pour favoriser leur reproduction. Le singe macaque Barbary, le crocodile nain d’Afrique de l’Ouest, le lémurien rouge ou le crocodile cubain pour ne citer qu’eux. Bien mieux que dans un cirque ! Les tigres majestueux vous accueillent à Wingham Wildlife Park. Crédit : Barry Badcock Les tigres sont l’un des clous du spectacle à Wingham. Vous pouvez même les voir de près… Avec les gardiens bien-sûr et en toute sécurité ! Quant aux lions que vous rencontrerez à Wingham, sachez qu’ils faisaient autrefois partie d’un cirque peu regardant à la qualité de vie des animaux. Les propriétaires du parc de Wingham sont venus à leur rescousse et les ont pris sous leur aile. Vous pouvez les admirer dans leur enclos aujourd’hui… où ils semblent savourer leur nouvelle résidence. Pour plus d’informations sur les prix d’entrée au parc, rendez-vous ici. Quant aux rencontres avec les animaux, vous pourrez vous procurer des tickets en ligne. Image principale crédit :Oast House Archive

Musées automobiles anglais

Post image

Si comme mon mari vous êtes passionnés par les voitures anciennes (et de collection), vous allez être comblés ! Je reviens d’une semaine de vacances à la découverte des musées automobiles d’Angleterre. Et figurez-vous que ça m’a absolument fascinée (si, si !). Alors, si vous cherchez une destination de voyage originale qui plaira aux petits comme aux grands, suivez-moi sur les routes anglaises et partons en famille à la découverte des joyaux à quatre roues du royaume britannique. Les cinq plus beaux musées automobiles en Angleterre  Le London Motor Museum Superbe Chevrolet au London Motor Museum près de Londres crédit : Simeon87 A l’ouest de Londres, non loin de l’aéroport de Heathrow, le London Motor Museum vous accueille. Découvrez voitures de sport, engins de luxe et automobiles totalement déjantées tant elles ont été « customisées »*. Vous y verrez aussi une Bricklin SV1 et une McLaren M6 GT. Si votre truc c’est plutôt les voitures « tunées »*, alors la Shelby Cobra aux jantes géantes vous en mettra plein les yeux ! Et ce n’est pas tout, la voiture de Mister Bean (la Mini), la Ford Torino des films « Fast & Furious », deux Batmobiles et même la « Coccinelle ». Je vous l’ai dit, ce musée est incroyable. Mais ce qui m’a particulièrement plu au London Motor Museum, c’est l’absence de fioritures. On a l’impression de se promener dans le garage personnel d’un fan de voitures. Où : à Hayes, à l’est de Londres (à 1h50 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone en voiture)  Prix : £22,50 pour les adultes et £15 pour les enfants jusqu’à 15 ans. *voitures transformées Le musée international Haynes Motor Voitures de rallye au Musée international Haynes Motor — faites votre choix ! crédit : Ian Kirk Dans la belle campagne du sud de l’Angleterre, dans le comté du Somerset, vous allez découvrir la collection incroyable du Musée international Haynes Motor. A quelques pas de Yeovil (non loin de Stonehenge et Glastonbury, à bon entendeur !), plus de 400 voitures et motos vous attendent ; c’est le plus grand musée automobile de Grande-Bretagne. Et c’est un vrai voyage dans le temps. En effet, le Haynes Museum propose une exposition de véhicules à moteur datant des années 1800 jusqu’à nos jours ! Rendez-vous dans la « Vroom Room » (la salle « vroom » !) pour admirer des voitures ultra sport telles que la Lamborghini Countach. La Collection Américaine, une autre salle du musée, propose des voitures que vous reconnaîtrez pour les avoir vues dans de nombreuses séries et films ; notamment la Chevrolet El Camino (1970) ou même la Ford T, première voiture abordable pour l'Américain moyen en 1908 (le modèle exposé date de 1915). Quant à la « Red Room » (salle rouge), des voitures de course pilotées par Michael Schumacher et Stirling Moss vous y attendent. Où : à Sparkford, dans le Somerset (à 3h20 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone en voiture) Prix : £14,50 pour les adultes et £9 pour les enfants jusqu’à 15 ans. Gratuit pour les moins de 4 ans Le Beaulieu National Motor Museum Voitures supersoniques et autres prototypes au Musée national automobile de Beaulieu. crédit : Adam Jahr En Angleterre, le nom Beaulieu rime avec voitures ! Plus de 250 véhicules historiques vous emmènent à travers les âges racontant ainsi l’histoire auto et moto britannique ! Et ce n’est pas tout, le musée est situé au cœur d’un domaine victorien où vous pourrez également admirer la Victorian Palace House et les jardins environnants. Une abbaye, un circuit de karting et des voitures qui sont apparues dans l’émission célèbre de la BBC Top Gear sont aussi au rendez-vous. Ici aussi, des voitures plus incroyables les unes que les autres. Une réplique de garage mécanique des années 30, une visite interactive dans un « pod » qui raconte l’histoire de l’automobile aux enfants, et un centre de recherche et développement technologique qui vous laisse entrevoir à quoi les voitures du futur ressembleront ! Je vous le disais, le Musée automobile Beaulieu est une découverte que vous ne voudrez pas manquer. Où : à Beaulieu, dans le Hampshire (à 2h50 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone en voiture) Prix : £19,50 pour les adultes et £9,50 pour les enfants si vous réservez à l’avance sur le site (£24,75/adulte et £12,50/enfant sur place) Le British Motor Museum Une camionnette de la poste dans les années 70 au British Motor Museum de Gaydon dans le Warwickshire. crédit : Karen Roe Le musée British Motor Museum est situé entre les manufactures Aston Martin et Jaguar Land Rover du Warwickshire… ça vous donne une bonne idée du paysage ! Ici l’emphase est mise sur les voitures britanniques. Le « Collections Centre » propose de découvrir les coulisses de la réhabilitation des voitures exposées. Elles arrivent en effet en plus ou moins bon état et les mécaniciens et carrossiers leur procurent un élan de jeunesse ! Le musée est ouvert sept jours sur sept et pendant l’été, de nombreuses activités et expositions sont organisées. Rendez-vous ici pour préparer votre visite. Où : à Gaydon, dans le Warwickshire (à 2h50 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone en voiture) Prix : £14 pour les adultes et £9 pour les enfants. Il y a aussi des tickets famille à £39 pour 5 personnes (2 adultes et 3 enfants de moins de 16 ans). Le Coventry Transport Museum Un peu plus au nord mais tout aussi passionnant, le Coventry Transport Museum expose l’une des plus grandes collections de transport routier britannique du monde ! (c’est eux qui le disent !). Vous y verrez une collection impressionnante de voitures, de camions, de véhicules commerciaux et de vélos… Mais le clou du spectacle reste sans conteste le simulateur de vitesse à bord de la voiture la plus rapide du monde : Thrust SSC. Avec un record de 1227,93 kilomètres/heure, vous voyagerez plus vite que le son ! Rien que pour ça, je vous conseille le voyage ! Où: à Coventry dans les West Midlands (à 3h45 du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone en voiture) Prix : gratuit pour la visite du musée. Comptez £5/adulte et £3,50/enfant pour le simulateur. crédit : Simeon87

Belles routes d’Angleterre

Post image

Visiter l’Angleterre en voiture n’est pas toujours la première destination à laquelle on pense pour des vacances estivales. Et pourtant ! La côte sud de l’Angleterre est une véritable découverte pour les amoureux de nature, d’histoire et de culture. Et le temps est même souvent clément. Au départ du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, je vous emmène sillonner les plus belles routes côtières du sud du Royaume-Uni. *voyage ou circuit en voiture De Folkestone à Brighton (par la A259, appelée “South Coast Road”**) La liste des villes et villages côtiers à visiter entre Folkestone et Brighton est trop longue pour tous les évoquer ici. Brighton est évidemment incontournable, avec sa jetée mythique ; tout comme l’historique ville de Hastings ou Chichester et son port de pêche… Quant à moi, j’ai craqué pour deux villes un peu plus méconnues. Le petit port de plaisance de Folkestone. 1. Folkestone et ses artistes A votre arrivée au terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone, je vous conseille d’aller visiter la ville de Folkestone. Méconnue des touristes, elle mérite pourtant le détour. Jugez plutôt : un quartier branché avec boutiques originales et petits restos sympas. Une superbe plage surplombée d’un funiculaire victorien ! Un parc avec aires de jeux fantastiques et jardins fleuris et une triennale qui propose les oeuvres des artistes les plus célèbres du moment. Que demander de plus ? Coup de coeur : la triennale de Folkestone se déroulera du 2 septembre au 5 novembre 2017. Je l’ai faite en 2014 et m’y rendrai cette année encore. Le thème de cette année : “Folkestone, école d’art”. Tout un programme qui accueillera pas moins de 21 artistes internationaux et contemporains. Lors de la triennale, Folkestone est méconnaissable… A voir absolument (même le temps d’un week-end évasion). **la route de la Côte Sud Une balade sur les falaises de craie et le phare de Beachy Head près d’Eastbourne. 2. Eastbourne et ses falaises blanches Les falaises de craie blanche qui finissent dans la mer. C’est l’image que j’ai de la route du sud de l’Angleterre et la ville d’Eastbourne dans le Sussex possède tout ce dont on peut rêver lorsque l’on voyage en Angleterre en famille : larges plages pour les châteaux de sable, sentiers le long de la superbe côte pour les randonneurs, hôtels victoriens où l’on déguste de délicieux “afternoon teas”*** et galeries d’art. Bref il y en a pour tous les goûts. Coup de coeur : visite du “géant de Wilmington” un peu au nord d’Eastbourne. Ce géant de craie dessiné sur une colline du parc de South Downs reste un vrai mystère pour les historiens et archéologues qui se grattent la tête depuis plusieurs siècles. Qui a bien pu réaliser ce “gardien” blanc, accessible via des sentiers—l’un pour atteindre la tête et l’autre les pieds ! Je vous laisse à vos propres spéculations ! ***les goûters typiquement anglais avec gâteaux, sandwiches, petits fours et thé (ou champagne !). De Folkestone à Honiton par la “South Coast Trunk Road” Cette route du sud de l’Angleterre vous emmène d’est en ouest. Pas moins de 357 kilomètres qui vous font passer par sept villes et de nombreux villages. Ici encore, partez du terminal Eurotunnel Le Shuttle de Folkestone et traversez le Kent, le Sussex de l’Est, le Hampshire et le Devon de l’Est. Mes incontournables ? Le fort romain de Pevensey reste une merveille historique. 1. Pevensey et William Le Conquérant C’est ici que William le Conquérant a fait escale la première fois qu’il a mis le pied en Angleterre… en 1066. En fait, il avait repéré une plage accessible entre les falaises abruptes qui protégeaient le Royaume-Uni : la baie Norman (la baie Normande en français). Je vous recommande la plage de Pevensey ; recouverte de galets, elle est étrangement calme et idéale pour se ressourcer avant de reprendre la route. Coup de coeur : le château de Pevensey est une pure merveille d’histoire. Ce fort romain du 4ème siècle est étonnamment bien conservé et ses remparts sont toujours debout. Explorez les donjons et admirez les transformations réalisées au Moyen-Age par Guillaume le Conquérant. 2. La ville universitaire de Portsmouth Portsmouth, la dynamique. Ville universitaire et important port de plaisance, la ville de Portsmouth mérite que l’on s’y attarde. Du shopping, de l’histoire, des restos délicieux et le musée de Dickens, que demander de plus ? Coup de coeur : la tour Emirates Spinnaker est une tour déjantée qui culmine à 170 mètres d’altitude. Elle propose la vue la plus imprenable de la côte sud de l’Angleterre. Si vous avez le vertige, abstenez-vous ! La route jurassique de Weymouth à Bridport (la route B4157) Sans conteste la route la plus impressionnante du sud de l’Angleterre. Des panoramas à couper le souffle : falaises, océan et une route qui n’a rien à envier à la route mythique qui longe le Pacifique en Californie ! Si, je vous assure, à part le climat, vous vous y croiriez ! Et puis, à partir de la France, c’est bien plus facile ! Une trentaine de minutes en voiture sépare les deux villes. Vue panoramique sur Weymouth et ses environs. 1. Weymouth et ses plages Toute la splendeur de la côte anglaise semble se trouver à Weymouth. Ce n’est pas un hasard si les Anglais surnomment la ville balnéaire, Le Naples anglais ! Des plages larges et animées qui voient défiler des familles en vacances, des couples à la recherche de romantisme et des visiteurs d’un jour. Entre bain de soleil, shopping, parc d’attractions et pêche en mer, vous ne vous y ennuierez pas une seconde. Coup de coeur : une randonnée jurassique à vélo. Il y en à trois… Si vous êtes en famille, je vous conseille la route à proximité du Lodmoor Country Park. Les plus petits s’en donneront à coeur joie. Pour les cyclistes plus confirmés, des circuits qui passent par les plus belles plages et vous donnent une vue magnifique sur l’océan, ses kitesurfeurs et autres véliplanchistes sont à faire absolument. L’une des magnifiques plages de la côte jurassique. 2. Bridport et West Bay Bridport est un lieu de villégiature idéal pour visiter la côte jurassique. Des siècles d’histoire et une scène culturelle vous y attendent. Une de mes belles découvertes de l’année ! Coup de coeur : plus par curiosité que coup de coeur : la vodka à base de lait ! Oui vous avez bien lu : à base de lait ! Inventée par Jason Barber au 19ème siècle, vous pouvez la déguster dans plusieurs bars de Bridport et aux alentours.

Pas de Résultats.
Filter Results
Catégories
Régions
Rechercher idées inspirantes